La candidate péquiste veut stimuler l’économie locale

La candidate péquiste veut stimuler l’économie locale

La candidate du PQ, Andréanne Larouche, a présenté ses engagements lors d’une conférence de presse au Marché public de la Station gourmande de Farnham, le 20 septembre.

Crédit photo : Le Guide - Xavier Demers

ÉCONOMIE. La candidate du Parti québécois dans Brome-Missisquoi, Andréanne Larouche, désire encourager l’économie locale, en misant, entre autres, sur une politique qui exigerait un minimum de 50 % d’achat local pour les institutions provinciales.

«Je veux continuer d’encourager fortement la production et l’achat local à tous les niveaux, comme je l’ai fait toujours depuis les dernières années, a déclaré Mme Larouche. On veut accélérer le processus. On va augmenter concrètement la consommation de produits d’ici en appliquant la politique de souveraineté alimentaire du Parti Québécois.»

Elle désire mettre en place un bottin des différents producteurs locaux pour informer la population de ce qui se produit dans la région.

«J’ai déjà travaillé lors de mon passage au bureau [du député bloquiste, Christian] Ouellet, comme adjointe, on cherchait une façon de faire une forme de répertoire de tous les produits et services dans la région pour informer les consommateurs de Brome-Missisquoi, a affirmé la candidate. On veut éliminer toute la pollution liée au transport de marchandises. »

Afin de réduire l’empreinte écologique des différents achats, elle propose de modifier le système d’appel d’offres pour y ajouter un volet écologique.

«La question du plus bas soumissionnaire, ce n’est pas toujours représentatif d’entreprises qui sont les plus vertes ou les plus proches, a-t-elle affirmé. Il va falloir tenir compte de ces facteurs-là.»

Alléger le fardeau des PME

Andréanne Larouche veut soutenir les petites et moyennes entreprises en «réduisant leur fardeau réglementaire».

«Je m’engage à aider les entrepreneurs de Brome-Missisquoi en facilitant le démarrage de nouvelles entreprises par un allègement réglementaire pour leurs cinq premières années d’existence en leur donnant aussi un droit à l’erreur, ainsi que la venue de travailleurs qui viennent de l’extérieur de la région pour réussir à remplir la pénurie d’emplois qu’on vit présentement», a-t-elle soutenu.

Elle désire, entre autres, alléger «la paperasse, ce qui agace beaucoup d’entrepreneurs», a-t-elle ajouté. La candidate veut par ailleurs aider les entreprises à s’adapter aux nouvelles technologies.

En vrac

Andréanne Larouche a également promis que les foyers et commerces de Brome-Missisquoi aient accès à internet haute vitesse dans les plus brefs délais.

Elle veut aussi soutenir l’agriculture, entre autres les fermes à petite surface pour la production de fruits et légumes biologiques.