La mairesse de Cowansville met sa tête à prix pour Leucan

La mairesse de Cowansville met sa tête à prix pour Leucan

Sylvie Beauregard est la présidente d’honneur du Défi têtes rasées de Cowansville en compagnie du jeune porte-parole Maxime Audet.

Crédit photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane

COMMUNAUTÉ. Les enfants ont toujours fait partie de la vie de la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard. Et les voir malades l’émut au plus haut point. Si bien qu’à titre de présidente d’honneur du prochain Défi têtes rasées de Leucan, elle mettra sa chevelure à prix, espérant amasser 4 000 $ pour la cause.

«Ça me touche les enfants. Quand j’étais adolescente, je donnais des cours de patinage artistique. J’ai démarré une garderie», raconte Sylvie Beauregard. L’émotion l’a d’ailleurs emporté, lundi avant-midi, lorsqu’elle a pris la parole lors de la conférence de presse tenue au parc Davignon, à Cowansville.

En entrevue au journal Le Guide,  elle a ajouté ne pas s’imaginer voir l’un de ses six petits-enfants être atteints de cancer. Elle est également la mère de trois enfants.

En outre, Mme Beauregard souligne l’importance du support qu’offre Leucan auprès des malades et leur famille. «Je suis contente de m’engager [concrètement]. Ça aurait été facile de signer un chèque», poursuit Mme Beauregard.

La chevelure de la mairesse de Cowansville disparaîtra sous les lames d’un rasoir le 26 août. D’ici là, elle se préparera à arborer le foulard coloré le temps que ses cheveux repoussent. De plus, un «brunch de la mairesse» sera organisé sous peu afin d’amasser des fonds qui seront remis à la cause. «J’ai l’objectif de recueillir 4 000 $, précise Sylvie Beauregard. Espérons que les gens seront généreux.» Elle lancera des défis à des gens de son entourage et aimerait voir quelques femmes participer à l’événement caritatif. Au total, Leucan espère raser une quinzaine de têtes lors du défi cowansvillois.

Faire équipe avec Maxime

À titre de présidente d’honneur, Sylvie Beauregard souhaite faire équipe avec le porte-parole du Défi, Maxime Audet. Le pimpant garçon de 9 ans a reçu un diagnostic de leucémie aiguë non lymphoblastique alors qu’il avait trois mois. Ce cancer avait pour effet que chaque nouvelle cellule produite par le corps de Maxime était une cellule cancéreuse. Le bébé a dû subir plusieurs traitements de chimiothérapie et de radiothérapie afin de détruire sa moelle osseuse. Son frère Guillaume, alors âgé de trois ans, lui a fait un don de sa moelle osseuse. «C’est déchirant. Tu sais que ton enfant va souffrir, mais en même temps, il sauve l’autre», souligne David Audet, le père de Guillaume et Maxime. Ce dernier a pu rentrer à la maison à l’âge de neuf mois, un peu moins de deux mois après avoir reçu sa greffe.

Aujourd’hui, Maxime va bien. «Il joue au hockey, au baseball, il fait du ski. Il est en pleine forme. On a été chanceux. Il n’a pas eu de rechute depuis qu’il est de retour à la maison», poursuit David Audet.

L’importance de Leucan

Leucan est arrivé dans la vie des parents de Maxime environ 30 minutes après l’annonce du diagnostic. Outre l’appui financier ainsi que les services de soutien et d’accompagnement aux familles offerts par Leucan, l’organisme a permis à la famille de Maxime d’être en contact avec d’autres Québécois affrontant la maladie d’un enfant. «Ils nous ont fait sortir et rencontrer d’autres familles. Ça permet de voir que nous ne sommes pas les seuls qui vivons ces choses-là», fait remarquer Karine Lamouche, la mère de Maxime. Elle souligne aussi l’importance du service d’écoute de l’organisme et la présence de la bénévole qui les a accompagnés durant les six mois qu’ils ont passés à l’hôpital.

La famille Audet-Lamouche, qui habite à Cowansville, s’implique maintenant auprès de Leucan, notamment pour financer la recherche sur les cancers infantiles. «On redonne en s’impliquant pour la communauté. Leucan, c’est signe d’espoir pour moi», poursuit Mme Lamouche.

Leucan célèbre ses 40 ans en 2018. Depuis ses débuts, le taux de survie est passé de 15 à 82 %.

Cowansville

Le Défi têtes rasées de Cowansville aura lieu le 26 août, de 13h à 15h, au Domaine du parc. Leucan vise y amasser environ 10 000 $. Pour plus d’informations, pour faire un don ou pour s’inscrire : tetesrasees.com.