250 policiers à Bromont

250 policiers à Bromont
De nombreux policiers sont réunis aujourd'hui et demain au Château Bromont pour assister à un colloque.

Pas moins de 260 policiers et intervenants sont réunis, aujourd’hui et demain, au Domaine Château-Bromont, dans le cadre du 20<V>e<V> colloque du Réseau Intersection. Prévention, échange, action et éducation sont au menu.

Conférences, ateliers, prix d’excellence, de nombreuses activités sont prévues à l’agenda des deux journées. «On travaille le volet d’approche communautaire en matière de police», lance Helen Dion, directeur du Service de police de Repentigny et présidente du Réseau Intersection.

Itinérance, intimidation, violence conjugale, santé mentale, abus des aînés, toutes les problématiques sont abordées dans une optique sociale. «La police communautaire est une alternative à la judiciarisation et la criminalisation», ajoute Mme Dion.

Dans le cadre de ce colloque qui se tient sous le thème Gérer l’efficacité policière : s’exposer et apprendre, les policiers provenant de tous les services québécois font la mise en commun de leur pratique et les échanges. «Cela permet de résoudre les problèmes récurrents. C’est du réseautage et du partage», poursuit la policière.

Pour ses 20 ans, le colloque réfléchit à son cheminement. «La police communautaire à 20 ans et comme pour un humain, il est temps de choisir sa carrière! On pose un diagnostic, on s’expose, on fait une évaluation et on apprend», dit Helen Dion.

Si la journée de mercredi était occupée par deux conférences (Les enjeux de la police communautaire au Québec, Efficace, la police?,), celle de jeudi sera l’occasion pour les policiers d’échanger leurs bons coups lors d’ateliers. 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments