Concert dans les appartements de Louis XIV

Par Ugo Giguere
Concert dans les appartements de Louis XIV
Mélisande Corriveau aborde ce troisième concert du calendrier de l’Harmonie des saisons avec un enthousiasme décuplé.

Mélisande Corriveau voue un amour inconditionnel à la musique baroque, mais cela ne l’empêche pas d’avoir certains chouchous. La directrice artistique de l’Harmonie des saisons a un faible pour la musique française de l’époque Louis XIV et c’est avec un plaisir décuplé qu’elle se prépare pour le troisième concert au programme La belle danse.

«C’est un bon thrill pour nous de se payer une soirée chez Louis XIV!», lance Mélisande Corriveau rencontrée quelques heures avant son départ pour Paris la semaine dernière. La jeune musicienne devait se rendre accompagner l’ensemble Capriccio Stravagante à la viole de gambe et à la flûte.

Si l’on a choisi d’intituler le concert La belle danse, c’est bien parce qu’il va y avoir de la danse! Le petit orchestre de chambre, qui va rallier une dizaine de musiciens, sera accompagné d’un comédien (Isabeau Proulx-Lemire) et d’une danseuse (Marie-Nathalie Lacoursière), tous deux spécialisés dans la période baroque.

Pour la première fois, l’Harmonie des saisons inclut donc une portion théâtrale à sa mise en scène. Des extraits du Malade imaginaire de Molière, ainsi que des scènes mises en contexte de l’époque vont permettre au public de mieux connaître le quotidien du Roi Soleil. «C’était lui-même un grand danseur», assure Mélisande Corriveau.

Sans trop donner de détails, il semblerait que la narration d’une intervention chirurgicale au 17e siècle vaudrait la peine d’être entendue. «On va lire des extraits du journal de santé du roi. Il était examiné tous les jours et on notait des observations», mentionne la musicienne qui cultive le suspense.

L’admiration que voue Mélisande Corriveau à la période baroque vient surtout des innovations musicales qui y ont émergé. «Ils ont inventé l’opéra, la sonate et les tonalités. Tout ça vient du langage de l’époque baroque», explique-t-elle.

Le volet instructif du spectacle s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants, car la troupe aura l’occasion de visiter trois écoles. Des ateliers sont prévus avec des élèves des écoles primaires de l’Assomption, St-Jean et Jeunes Explorateurs (Mont-Sacré-Coeur).

Le concert La belle danse de l’Harmonie des saisons est présenté le 28 février, à 20h, à la Chapelle du Mont- Sacré-Cœur de Granby, le 2 mars, à 20h, à l’église Saint-Édouard de Knowlton, et le 3 mars, à 15h, à l’église Saint-François-Xavier de Bromont. Billets disponibles au Théâtre Palace, au bureau d’information touristique de Bromont, ainsi qu’à la Radio CIDI et à la boutique Brome Lake Books de Lac-Brome.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments