Le Québec découvre Victor, Sandrine et le dragon

Par Ugo Giguere
Le Québec découvre Victor, Sandrine et le dragon
L’intervenante Évelyne Brisebois

Comment faire de la prévention du suicide sans en parler? Un défi qui a allumé la flamme du créateur et intervenant Richard Bouffard, du Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska. Ses contes illustrés, mis en musique et narrés s’apprêtent à conquérir les enfants de tout le Québec.

Dans plusieurs écoles de Val-des-Cerfs, les élèves de 3e à 6e année connaissent déjà bien les aventures de Victor, Sandrine et le dragon. C’est par l’entremise de ces personnages et de plusieurs autres, que Richard Bouffard aborde des thèmes comme l’estime de soi, l’amitié, la gestion du stress. Une foule de facteurs de protection et de facteurs de risques qui permettent aux enfants d’être mieux outillés pour faire face aux coups durs de la vie.

 

Misant sur le succès des ateliers dans les écoles de la région, le Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska rend le matériel disponible au public et à toutes les écoles du Québec. Chaque module comprend des livres de contes, des manuels d’animation, des illustrations numériques et une trame sonore.

 

«On veut que tout le monde y ait accès. On veut que ça se rende partout!», lance Richard Bouffard. Cette semaine, il a d’ailleurs pris part à plusieurs émissions de télévision matinales. De plus, le projet Victor, Sandrine et le dragon sera présenté au prochain congrès de la Journée mondiale de la prévention du suicide.

 

Pour se procurer les modules didactiques, les livres de conte ou tout autre produit dérivé de Victor, Sandrine et le dragon, il suffit de s’adresser au Centre de prévention du suicide de la Haute-Yamaska au 35, rue Dufferin, à Granby ou au 450 375-4252.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments