Opération Loquace: 111 arrestations

Opération Loquace: 111 arrestations
Pas moins de 111 personnes ont été arrêtées

Les autorités policières ont finalement arrêté 111 personnes jeudi, dans le cadre de l’opération Loquace, visant un réseau de trafiquants de stupéfiants au Québec et dans d’autres provinces.

Selon un nouveau bilan du Service des enquêtes sur le crime organisé de la Sûreté du Québec et leurs partenaires, dévoilé vendredi, 26 personnes sont toujours recherchées, dont six têtes dirigeantes du réseau.

Au Québec, les policiers ont aussi procédé à diverses saisies, dont 1,5 million $ en argent comptant.

De plus, l’opération a permis de recueillir près de 73 000 comprimés de stupéfiants, 227  kg decocaïne, 80 kg de cannabis et 160 gallons de GBL, servant à la fabrication de la drogue GHB,  une substance interdite, aussi connue sous les noms d’ecstasy liquide, jus, GH et drogue du viol.

Les policiers ont aussi démantelé un laboratoire de fabrication de comprimés, deux presses à comprimés, et une serre de culture de cannabis.

Dans un autre registre, 53 véhicules ont été saisis dont plusieurs considérés comme des voitures de luxe. La liste comprend aussi 89 armes à feu et deux tasers.

Enfin, cinq ordonnances de blocage ont été exécutées sur des résidences.

Le réseau démantelé jeudi était impliqué dans l’importation, le transport et le trafic de stupéfiants au Québec et dans d’autres provinces et serait relié à différentes souches du crime organisé, dont les Hells Angels et le crime organisé traditionnel Italien.

Il était composé d’un consortium de six personnes qui dirigeaient les activités, dont Larry Amero et Shane Maloney, de Verdun, arrêtés jeudi.

Mais la police tente de mettre la main au collet de  Rabih Alkalil, Frédéric Lavoie et Mihale Leventis, de Montréal, et Timoléon Psiharis, de Laval. Les photos des suspects se retrouvent sur le site Internet de la Sûreté.

Selon la SQ, le chiffre d’affaires de l’organisation s’élevait à plus de 50 millions de dollars en six mois. Le blanchiment de cet argent était confié à un facilitateur, Steven Amgar, 37 ans, de Montréal.

Ces individus sont accusés d’importation de stupéfiants, de complot pour importation, de gangstérisme, de trafic de stupéfiants et de complot pour en faire le trafic.

Les perquisitions ont eu lieu dans une trentaine de municipalités, dont à Saint-Jean-sur-Richelieu, Beloeil et à Mont-Saint-Hilaire.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments