Orville: des témoins potentiels

Orville: des témoins potentiels
L’histoire sordide qu’a vécue Orville

L’histoire sordide qu’a vécue Orville, ce berger australien croisé laissé pour mort dans un fossé de Lac-Brome, fait délier des langues. Selon le directeur de la Société protectrice des animaux (SPA) des Cantons, Carl Girard, la Sûreté du Québec aurait interrogé des témoins potentiels jeudi avant-midi.

Révélé par JournalLeGuide.com, le cas d’Orville ne laisse personne indifférent et a été repris à grande échelle par les médias, tant locaux, que nationaux. Et ce battage médiatique a eu du positif. «Au moins quatre personnes se sont présentées ce matin à la SPA. Ils ont amené divers témoignages. La Sûreté du Québec les a rencontrés», indique M. Girard.

Les policiers poursuivent leur enquête.

Les malheurs d’Orville ont grandement touché la population. Les demandes d’adoption, tant par courriels que par téléphone, affluent. «On a eu plus de 300 demandes», lance Carl Girard. Orville, qui se porte bien, ne sera toutefois pas mis en adoption. Il deviendra plutôt l’ambassadeur de la SPA des Cantons. «On va se servir de lui pour faire de la prévention. On veut faire la tournée des écoles pour parler de la cruauté animale et des morsures. On souhaite aussi visiter les centres de personnes âgées», explique Carl Girard.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments