Sutton: dans l’objectif d’une websérie

Par Josiane Noiseux
Sutton: dans l’objectif d’une websérie
En plus de faire découvrir aux internautes divers secteurs du village de Sutton

Les résidents de Brome-Missisquoi reconnaîtront possiblement les paysages qui défilent dans la nouvelle websérie Les Jaunes. La comédie d’horreur québécoise, diffusée sur le site de Tou.tv, a été tournée en grande majorité au cœur du village de Sutton. L’accueil et la convivialité des Suttonnais ont conquis l’équipe de production montréalaise.

Les Jaunes racontent l’histoire des habitants d’un petit village du Nord québécois qui voient leur vie bouleversée par une invasion de cerveaux jaunes. Les créatures aux allures de mollusque s’introduisent dans les oreilles de leurs victimes et les contaminent. Instantanément, les proies des parasites se transforment en personnage déambulant dans le village, le regard vide, la peau jaunâtre et les yeux d’un noir profond. Tom, Mia et Ben, trois habitants du village, devront se battre pour survivre à l’invasion. 

«Ça semble être un film d’horreur lorsqu’on l’explique, mais c’est plutôt une comédie», explique Katerine Lefrançois, coproductrice de Les Jaunes.

La websérie a été produite par Mme Lefrançois, accompagnée de Pascal Plante, et a été réalisée par Rémi Fréchette, qui en est aussi le coscénariste avec David Émond-Ferrat. La Granbyenne Mélissa de La Fontaine a également agit à titre d’assistante-réalisatrice dans le projet. Récemment diplômés de l’Université Concordia, les cinq membres de l’équipe de production de Nemesis Films dévoilent une série tournée à la manière des films de séries B.

La websérie présente également une impressionnante distribution d’acteurs. Pierre-Louis Renaud (Trauma), Jason Roy-Léveillé (Lance et compte), Debbie Lynch-White (Unité 9), Mélissa Merlo et Chloé Bourgeois. Des artistes de renom comme Micheline Lanctôt, Dominic Philie et Jean Marchand sont aussi de la production. 

En plus de faire découvrir aux internautes divers secteurs du village de Sutton, l’équipe de Nemesis Films a également invité les Suttonais à participer au tournage de la série à titre de figurants. «Les gens de Sutton ont bien répondu à l’appel. Le monde arrivait entre amis et en famille. Beaucoup d’adolescents ont participé comme figurants. On maquillait tout le monde en jaune et on entamait le tournage. On a fait ça durant huit jours», indique Mme Lefrançois.

«J’ai adoré notre expérience à Sutton. Les gens étaient incroyablement gentils. Une dame nous a prêté sa voiture décapotable pour une journée et demie de tournage. J’étais renversée par l’accueil des gens de la ville», confie la coproductrice.

«La Ville de Sutton nous a également beaucoup soutenus en nous donnant tous les permis nécessaires pour tourner. On aimerait organiser une projection de la version «long-métrage» de la série bientôt, à Sutton. Mais en attendant, tout le monde peut voir les épisodes en ligne», ajoute cette dernière.

Une émission d’une dizaine de minutes sera dévoilée chaque jour sur le site de Tou.tv, et ce, jusqu’au 6 août prochain. 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments