Un 4e ouvrage pour Philippe Fournier

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Un 4e ouvrage pour Philippe Fournier
Philippe Fournier a consacré cinq ans à la préparation de son dernier ouvrage.

Le Bedfordois Philippe Fournier publie un nouvel ouvrage littéraire à caractère historique. Ce bouquin, dédié à la vie rurale des années 1840 à 1900, est publié à compte d’auteur. En plus d’assumer les coûts d’impression du document, M.Fournier s’engage à remettre à la Société d’histoire de Missisquoi 40 % des recettes générées par la vente dudit livre.

«Les gens de la Société d’histoire m’avaient donné un bon coup de main lors de la préparation de mon premier ouvrage, Bedford raconté, à la fin des années 90. Nous avons tissé des liens et sommes restés en contact depuis lors», explique le bijoutier à la retraite.

Il s’agira de la deuxième contribution de M.Fournier à la Société d’histoire, celui-ci lui ayant remis à la même corporation une partie des profits de la vente de son deuxième livre (4 000 $).

Le nouveau livre, La gazette des paysans est disponible, en pré-vente jusqu’au 17 août, au Musée Missisquoi de Stanbridge East. L’établissement offre à chacun des 50 premiers acheteurs un billet d’entrée gratuit. Pour information: 450-248-3153.

Cinq années  de travail

Philippe Fournier a consacré cinq ans, sur une base à temps partiel, à la préparation de son nouvel ouvrage. En consultant «La mémoire en ligne», un site Internet gratuit, le Bedfordois a déniché une impressionnante quantité d’articles de journaux publiés au 19e siècle à l’intention des éleveurs et producteurs agricoles.

«À cette époque, il n’y avait pas d’agronome dans la région et la télé n’existait pas. C’est dans les journaux spécialisés que les fermiers pouvaient trouver une foule d’informations utiles au sujet du défrichage, dessouchage, des méthodes de labourage, de semence, de récolte et d’entreposage des grains, du bon usage de la machinerie agricole et des soins à apporter aux bâtiments. Ces publications accordaient également une attention toute particulière au choix des chevaux, vaches laitières et animaux de la basse-cour, tout en fournissant aux éleveurs des conseils pratiques sur la santé, la nutrition et la reproduction des animaux de la ferme. Il faut se rappeler que le troupeau laitier était souvent la principale source de subsistance de la famille rurale et, le cheval, un compagnon de travail indispensable», explique l’auteur.

Au dire de ce dernier, les mères de famille y trouvaient également leur compte.

«Les journaux de l’époque fournissaient de précieux conseils sur la cuisson et la conservation des aliments, la fabrication des vins et des bières, du lait, du beurre et du fromage, du pain de ménage et du miel, le blanchissage et l’entretien des vêtements, la mode féminine», ajoute M.Fournier.

En consultant les journaux ruraux publiés entre 1836 et 1900, Philippe Fournier a relevé plein de trucs et de trouvailles, d’idées de bricolage, de pronostics de température, sans oublier une collection complète de médicaments «miraculeux».

La gazette des paysans compte 574 pages et quelque 260 illustrations. L’ouvrage propose aux lecteurs plus de 900 extraits de journaux.

Lancement officiel

Philippe Fournier sera présent à l’Exposition agricole de Bedford, les 8, 9 et 10 août, pour mousser la vente de son livre. Le lancement officiel de l’ouvrage suivra le dimanche 18 août, à 14 heures, à la Grange Walbridge. Le public est invité à participer au lancement et à visiter le musée agricole de Mystic sans aucun frais.

On pourra également se procurer La gazette des paysans à la Boutique Micheline, 30 rue Principale à Bedford, et à la Librairie Moderne, 1001 boulevard du Séminaire nord à Saint-Jean-sur-Richelieu, dès le 19 août.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments