Une maison brûle deux fois

Une maison brûle deux fois
Un peu plus de 24 heures après avoir procédé à l’extinction d’un premier incendie dans une résidence cossue de la rue Champlain à Bromont

Un peu plus de 24 heures après avoir procédé à l’extinction d’un premier incendie dans une résidence cossue de la rue Champlain à Bromont, les pompiers ont dû intervenir de nouveau samedi matin. La maison est une perte totale.

Voyant de la fumée s’échapper par les corniches et les orifices de la maison, un passant a communiqué avec les sapeurs vers 10h24, samedi matin. «Un appel général a été sonné. Tous nos véhicules se sont déplacés sur l’intervention. On a dû prendre un mode défensif. Il était impossible pour nous de pénétrer dans la maison», indique le capitaine Normand Desautels du Service de sécurité incendie de Bromont.

Les pompiers ont aussi eu à composer avec un danger évident d’explosion de fumée. «Ça se produit lorsqu’il y a un trop plein de fumée. On entendait l’air siffler dans les portes. Le feu veut de l’air. À un moment, la fumée peut s’allumer et tout peut éclater», explique le capitaine Desautels. Heureusement, les sapeurs sont parvenus à contrôler le brasier, mais rapidement, le toit et le plancher de la maison se sont effondrés. «Ça a été un long combat. Ça a pris plusieurs heures à maîtriser», ajoute le sapeur Desautels.

L’enquête pour déterminer les causes de cet incendie est toujours en cours, mais il pourrait s’agir d’une cause électrique. «C’est possiblement en lien avec l’incident. Un ingénieur électrique doit venir nous assister aujourd’hui pour déterminer s’il y a un lien», mentionne Normand Desautels.

Ce dernier ne cache pas que le premier incendie, également de nature électrique, pourrait avoir affecté le système électrique.

La résidence est une perte totale. Selon l’évaluation municipale, elle vaut 660 000$, mais les dommages se chiffrent à plus d’un million de dollars. «Tout ce qu’on a pu sauver, c’est une voiture de collection que l’on a sortie de l’un des garages», note le pompier.

Les résidents, qui étaient absents au moment de l’incendie, n’ont pas été pris en charge par la Croix-Rouge. Ils logent dans un établissement hôtelier de Bromont. Personne n’a été blessé.

Rappelons que tôt vendredi matin, les pompiers ont été appelés à intervenir au 32, rue Champlain pour un incendie. Le chien familial avait réveillé la famille et à l’arrivée des sapeurs, la fumée avait envahi la résidence. L’origine du brasier serait électrique. Les flammes auraient pris naissance dans la chambre mécanique de la résidence.   

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments