Le PQ inaugure son local de campagne dans Brome-Missisquoi

Le PQ inaugure son local de campagne dans Brome-Missisquoi

Andréanne Larouche a inauguré son local électoral, lundi soir, à Cowansville.

Crédit photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane

POLITIQUE. Autre signe que la campagne électorale approche, Andréanne Larouche, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Brome-Missisquoi, a officiellement inauguré son local, lundi soir, à Cowansville.

Sur le terrain depuis le 11 mai dernier, Andréanne Larouche a franchi une nouvelle étape en ouvrant officiellement son quartier général pour la campagne électorale qui doit s’amorcer le 23 août. Celui-ci est situé dans l’édifice Goyer au 501, rue du Sud à Cowansville. «Je tenais à le faire avant le déclenchement de la campagne pour lancer le message à mes adversaires qu’on est prêt», dit Andréanne Larouche.

Dès le déclenchement de la campagne, elle poursuivra dans la continuité durant les 39 jours de ce marathon électoral en étant présente sur le terrain. «C’est le sprint final. C’est le temps de tout donner. La ligne d’arrivée est le 1er octobre et je vais essayer de la passer en premier», poursuit la porte-couleurs du PQ.

Celle-ci mentionne qu’elle n’en est pas à ses premières armes en matière de campagne électorale. Au provincial, elle s’est impliquée auprès de l’ancien candidat péquiste dans Brome-Missisquoi Richard Leclerc en 2008 et en 2012, de même qu’auprès de Claude Forgues en 2007 et plus récemment, en 2014, auprès de René Beauregard. Elle a également participé aux campagnes électorales fédérales des candidats bloquistes Christian Ouellet, Christelle Bogosta et Patrick Melchior.

Si elle sera aux commandes d’une voiture lettrée pour sillonner la circonscription de Brome-Missisquoi, elle troquera aussi ce bolide à quatre roues pour un vélo électrique lorsqu’elle fera du porte-à-porte en milieu rural. «Je fais du jogging alors il est certain que je vais faire de la marche en milieu urbain, ajoute la principale intéressée. Je veux faire une campagne très terrain.»

Santé et économie

Sans vouloir en dévoiler trop à ce moment-ci, Andréanne Larouche souligne que sa présence sur le terrain au cours des derniers mois lui a permis de prendre le pouls des citoyens et de leurs besoins. «La santé et l’économie sont les deux [enjeux] qui sont sortis très forts», dit-elle.

Mme Larouche ajoute que plusieurs électeurs se questionnent sur la place du tourisme dans l’économie ainsi que sur le support et les moyens pour promouvoir encore davantage les producteurs maraîchers et vinicoles de Brome-Missisquoi. Sur le plan de la santé, l’épuisement chez les professionnels suscite des questionnements. Même constat dans le domaine de l’éducation.

«Il n’y a pas de solution magique, ça prend des investissements. Les besoins sont là. Il faut trouver un équilibre», mentionne Andréanne Larouche.

En outre, la candidate du Parti québécois a recueilli 160 signatures dans son cahier de candidature. «Elle s’empressera de le déposer au représentant du directeur général des élections dès que les élections seront déclenchées», précise Richard Leclerc, responsable des communications. Soulignons que la Loi exige, lors du dépôt d’une déclaration de candidature, la signature d’au moins 100 électeurs inscrits sur la liste électorale où la personne souhaite se porter candidate.