La forêt brûle et les poissons meurent en Europe

Sylvie Corbet et Vanessa Gera, The Associated Press
La forêt brûle et les poissons meurent en Europe

PARIS — Des pompiers européens tentaient jeudi de maîtriser un gigantesque feu de forêt qui a déjà incinéré des dizaines de kilomètres carrés de forêt en France, pendant que les Allemands et les Polonais tentaient d’expliquer la mort de milliers de poissons dans une rivière qui coule entre leurs pays.

L’Europe est balayée par une canicule et une sécheresse intenses qui ont eu des conséquences tragiques pour des fermiers et des écosystèmes déjà malmenés par les changements climatiques et la pollution.

La sécheresse occasionne la perte de produits agricoles et d’autres aliments au moment où des pénuries alimentaires et l’invasion russe de l’Ukraine ont provoqué une flambée de l’inflation.

En France, qui est touchée par la pire sécheresse jamais enregistrée, les flammes ont dévoré des forêts de pins pendant la nuit, illuminant le ciel de la Gironde d’une intense lumière orangée. La région avait déjà été dévastée le mois dernier. Quelque 70 kilomètres carrés se sont envolés en fumée depuis mardi.

Les incendies français ont entraîné l’évacuation d’environ 10 000 personnes et détruit une quinzaine de maisons.

Le long du fleuve Oder, qui coule depuis la Tchéquie vers le nord jusqu’en mer Baltique, des bénévoles ramassent des poissons morts qui se sont échoués en Pologne et en Allemagne.

Piotr Nieznanski, de la branche polonaise du groupe environnemental WWF, a expliqué qu’un produit chimique toxique a apparemment été relâché dans l’eau par une entreprise, et que le faible niveau de l’eau rend la situation encore plus périlleuse pour les poissons.

«Un événement tragique se déroule le long du fleuve Oder, un fleuve international, et il n’y a pas de transparence au sujet de ce qui se passe», a-t-il dit, en réclamant une enquête du gouvernement.

Les riverains ont été prévenus de n’avoir aucun contact avec l’eau.

L’agence polonaise de gestion de l’eau a indiqué que la sécheresse et la température élevée peuvent mener à une catastrophe écologique même avec de faibles niveaux de pollution, mais que la source du problème n’a pas encore été identifiée.

Dans le nord de la Serbie, le lit asséché du réservoir Conopljankso est maintenant jonché de poissons morts qui n’ont pas survécu à la sécheresse.

En Allemagne, le niveau du Rhin menace de chuter si bas qu’il pourrait devenir difficile d’y transporter des marchandises comme le charbon et l’essence.

Les flammes brûlent aussi dans un parc national dans les plus hautes collines du Portugal, la Serra da Estrela. Quelque 1500 pompiers, 476 véhicules et 12 aéronefs ont été déployés pour combattre le feu à 250 kilomètres au nord-est de Lisbonne, mais le vent puissant, des sommets de 2000 mètres et des ravins profonds compliquent les opérations. Une centaine de kilomètres carrés de terrain ont été calcinés.

Au Royaume-Uni, où le mercure a atteint un record de 40,3 degrés Celsius en juillet, l’agence météorologique a lancé une nouvelle alerte de «chaleur extrême» de jeudi à dimanche, avec des thermomètres qui pourraient afficher 36℃.

Il s’agit d’un des étés les plus secs jamais vus dans le sud du pays, et le Met Office prévient que le risque de feux de forêt est «exceptionnel» au cours des prochains jours.

Les pompiers de Londres ont révélé avoir combattu 340 incendies d’herbe, de détritus ou de prairie pendant la première semaine d’août, soit huit fois plus qu’au même moment l’an dernier. Un porte-parole a prévenu que le gazon londonien est un baril de poudre et que la moindre étincelle pourrait provoquer une catastrophe.

En Suisse, la sécheresse et la chaleur menacent des populations de poissons, et les responsables ont commencé à déplacer les poissons de ruisseaux presque asséchés.

À Hausen, dans le canton de Zurich, des responsables ont capturé des centaines de poissons, en bonne partie des truites brunes, dans les ruisseaux Heischerbach, Juchbach et Muehlebach cette semaine. Les poissons ont tout d’abord été anesthésiés avec une décharge électrique, puis placés dans un réservoir oxygéné. Ils ont ensuite été relâchés dans des ruisseaux qui contiennent assez d’eau.

Possiblement le seul aspect positif de la situation, disent les autorités suisses, est que la chaleur et la fonte des neiges pourraient permettre de retrouver des gens portés disparus en montagne depuis quelques années. L’épave d’un avion et au moins deux squelettes ont ainsi été repérés dans le canton de Valais, selon la presse locale.

Des camions espagnols, dont certains chargés de bien périssables, qui se dirigeaient vers la France ont dû rebrousser chemin quand le feu a entraîné la fermeture de certains postes frontaliers.

La France est balayée cette semaine par sa quatrième canicule de l’année. Le gouvernement affirme qu’il s’agit de la pire sécheresse jamais enregistrée. Le mercure devrait atteindre 40℃ jeudi.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments