Les autorités américaines mettent la main au collet d’un fugitif canadien

Gene Johnson et Rio Yamat, The Associated Press
Les autorités américaines mettent la main au collet d’un fugitif canadien

SEATTLE — Un yacht volé. Un sauvetage dramatique. Un poisson mort. Une fameuse maison qui avait servi de décor au film «The Goonie» réalisé en 1985.

Quel est le lien entre eux ?

L’arrestation d’un fugitif canadien.

Pour les autorités de l’État de l’Oregon, dans l’ouest des États-Unis, c’est une série d’événements «vraiment bizarres» survenus au cours d’une période de 48 heures qui a conduit à l’arrestation de Jericho Wolf Labonte, de Victoria, en Colombie-Britannique.

Le Canadien âgé de 35 ans est détenu dans la ville de Seaside, a indiqué la police.

Quelques heures plus tôt, il avait été secouru par la Garde côtière américaine après que le yacht qu’il pilotait a été renversé par de grandes vagues. Labonte a été brièvement hospitalisé, souffrant d’une légère hypothermie.

Il a été libéré par les autorités. Toutefois, la police de la localité voisine d’Astoria a vu la vidéo du sauvetage et a reconnu l’homme qui avait recouvert des caméras de sécurité à la maison des «Goonies» et y avait abandonné… un poisson. Labonte avait publié une vidéo sur les réseaux sociaux où on le voit abandonner le poisson à la maison des «Goonies» et danser autour de la propriété.

La police de Seaside dit avoir retrouvé vendredi soir Labonte dans un refuge pour sans-abris où il demeurait sous un pseudonyme. Il a été arrêté pour vol, méfait, mise en danger d’autrui et usage non autorisé d’un véhicule.

La police de Victoria avait récemment publié un avis indiquant que l’homme était recherché pour méfait, harcèlement et trois refus d’obtempérer.

On ignore si Labonte a un avocat pour pouvoir commenter la situation en son nom.

«Les dernières 48 heures ont été vraiment bizarres!», s’est exclamée la cheffe de police d’Astoria, Stacy Kelly.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments