Les employés de l’usine Les Aliments Dare de Ste-Martine déclenchent une grève

Élo Gauthier Lamothe, La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Les employés syndiqués de l’usine des Aliments Dare à Sainte-Martine, en Montérégie, ont déclenché, dimanche matin, une grève générale illimitée dans le cadre de leurs revendications salariales.

La centaine de membres du Syndicat des employées et employés professionnels et de bureau, section locale 574 (SEPB-574), avaient voté à 85% en faveur d’un mandat de grève le 13 novembre.

Mario Longtin, président du syndicat, a déclaré que cette pression sur la direction était «nécessaire» après plus de 18 mois de négociations.

«On était rendus là. Ça fait depuis décembre 2021 qu’on est en négociations intenses, et donc on n’avait plus le choix», a-t-il expliqué en entrevue.

Selon un communiqué diffusé dimanche, le syndicat avait réclamé 18% d’augmentation sur une période de trois ans, tandis que l’employeur offrait 13,25% sur quatre ans.

Selon M. Longtin, cette augmentation est insuffisante pour assurer la rétention du personnel au sein de l’usine, surtout en contexte de pénurie de main-d’œuvre. 

«On a un gros roulement depuis quelques années. Ça bouge beaucoup depuis deux ou trois ans, parce que les salaires ne sont pas assez élevés», a-t-il précisé.

Il a affirmé que le syndicat avait fait plusieurs propositions à l’employeur, mais qu’elles avaient toutes été refusées.

«On veut de la reconnaissance pour les dernières années qu’on a passées, a renchéri M. Longtin. On a travaillé très fort pendant le confinement, et on n’a rien eu en retour», ajoutant que la patience des membres syndiqués était «à bout».

De son côté, la partie patronale des Aliments Dare a décliné la demande d’entrevue de La Presse Canadienne.

Rejointe par courriel, Mylène Forget, relationniste pour l’entreprise, a déclaré que la direction n’accordait aucune entrevue dans le but de «maintenir un climat de négociation respectueux».

«Les négociations avec le syndicat représentant les employés de l’usine de Ste-Martine se poursuivent encore aujourd’hui dans l’objectif d’en arriver à une entente satisfaisante à la fois pour les employés et l’entreprise», pouvait-on lire dans un courriel envoyé samedi.

La convention collective du syndicat étant venue à échéance en avril 2021, les négociations entre les deux parties avaient débuté peu de temps après.

Les Aliments Dare doivent inaugurer une nouvelle ligne de production dans l’usine de Sainte-Martine en décembre, un projet qui pourrait être perturbé en raison de la grève générale illimitée.

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments