Québec: «encore un très gros week-end» en vue pour rétablir le courant

La Presse Canadienne
Québec: «encore un très gros week-end» en vue pour rétablir le courant

MONTRÉAL — Hydro-Québec vise à baisser le nombre de foyers sans électricité, une semaine après le passage d’orages meurtriers au Québec et en Ontario, aux alentours de 20 000 d’ici samedi matin. 

À 20h vendredi, le nombre d’abonnés toujours sans électricité s’élevait à environ 25 000, dont une majorité dans les Laurentides. 

Plusieurs milliers de clients ont été nouvellement privés de courant depuis la nuit dernière en raison de quelques rafales, a mentionné le vice-président exécutif et chef de l’exploitation et de l’expérience client chez Hydro-Québec, Éric Fillion. 

«Heureusement, on suspecte que ce sont des petits arbres qui ont touché à nos fils et qui ont affecté les réseaux. Ça devrait se rétablir plus rapidement», a-t-il affirmé en point de presse vendredi matin, dans le secteur du Lac Sir-John dans les Laurentides.

Quant à la balance initiale de 30 000 clients sans électricité depuis six jours, «on espère amener ça aux alentours de 20 000 demain matin», a indiqué M. Fillion, aux côtés du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien. 

«On a donc encore un très gros week-end», a-t-il poursuivi. 

Le compte Twitter d’Hydro-Québec indiquait ce soir «qu’il reste actuellement environ 13 100 clients affectés par les pannes qui ont débuté les 21 et 22 mai». 

Les deux autres régions les plus affectées par les pannes étaient encore celles de Lanaudière et de l’Outaouais.

Tâche «gigantesque»

M. Fillion n’a pas caché que la tâche était colossale pour les 2000 travailleurs qui sont actuellement à pied d’œuvre sur le terrain. 

Pour donner un exemple, il faudra deux jours pour réalimenter une quarantaine de foyers dans le secteur du Lac Sir-John, a exposé M. Fillion. 

«On a des arbres de plus d’un mètre de diamètre qui sont tombés sur nos fils, qui ont arraché des poteaux. On va devoir faire le ménage de la végétation. On va devoir aussi planter des poteaux dans le roc», a-t-il détaillé. 

Plus tôt vendredi, Hydro-Québec a précisé sur Twitter que 65 % des pannes restantes touchent 10 clients ou moins, ce qui «signifie que lorsque nos équipes interviennent, nous rétablissons de 1 à 10 clients à la fois seulement».

Le ministre Julien a indiqué que les entraves «très, très lourdes» se trouvant sur les routes pour se rendre sur les lieux des pannes viennent amplifier le travail. 

«L’expérience qu’on vit actuellement est sans commune mesure avec celle observée en 2019 qui avait touché plus de monde. On voit que la nature des réparations à apporter au réseau est gigantesque», a-t-il affirmé. 

Lors d’une précédente conférence de presse, Hydro-Québec avait averti que les résidences plus isolées ou plus difficiles d’accès devraient attendre jusqu’à vendredi ou samedi pour que l’alimentation électrique soit rétablie.

MM. Julien et Fillion ont appelé à la patience des gens touchés, ainsi qu’à ne pas s’improviser électricien et de s’éloigner des fils en raison des risques d’accident. 

En Ontario

Par ailleurs, Hydro Ottawa affirme que 29 000 abonnés d’Ottawa étaient toujours sans électricité vendredi soir. Il spécifie que les conditions météorologiques actuelles ralentissent les progrès pour rétablir le courant.

Jeudi et vendredi, les employés d’Hydro Ottawa et les équipes venues leur prêter main-forte, totalisant 600 personnes, ont réussi à rebrancher 8000 clients. Le nombre total de clients ayant retrouvé le courant s’élève maintenant à 151 000 depuis le 21 mai.

À l’échelle de l’Ontario, Hydro One anticipe que 99 % des clients affectés par la tempête seront rebranchés au réseau. Cependant, la société avertit que les clients sinistrés des régions de Bancroft, Perth et Tweed devraient être privés d’électricité pendant plusieurs autres jours. Environ 61 000 abonnés d’Hydro One ont passé la nuit de vendredi dans le noir. Vers 20h, la moitié de ces abonnés étaient toujours en panne. 

Le mauvais temps de samedi dernier a causé la mort d’au moins 11 personnes en Ontario et au Québec. Le dernier décès, signalé jeudi, est celui d’un homme de 58 ans qui, selon la Police provinciale de l’Ontario, a été frappé par la chute d’un arbre dans une région éloignée de la municipalité de Marmora & Lake.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments