Sondage: des gens ont conduit même en sachant que leurs capacités étaient affaiblies

La Presse Canadienne
Sondage: des gens ont conduit même en sachant que leurs capacités étaient affaiblies

MONTRÉAL — Un sondage mené au Canada conclut que parmi les 67 % des conducteurs de véhicules interrogés qui avaient consommé de l’alcool au cours des 30 jours précédents, 6 % ont conduit au moins une fois au cours des six mois précédents alors qu’ils croyaient que leurs capacités étaient affaiblies par l’alcool.

Parmi ces personnes, 35 % transportaient des passagers.

Et chez les 27 % des conducteurs qui avaient consommé du cannabis au cours des 30 jours précédents, 7 % ont conduit au moins une fois au cours des six mois précédents alors qu’ils croyaient que leurs capacités étaient affaiblies et 56 % transportaient des passagers.

Ces résultats publiés lundi sont tirés du deuxième sondage national de l’organisme de sensibilisation MADD Canada sur la conduite avec les facultés affaiblies qui a été réalisé du 30 novembre au 7 décembre derniers par la firme Ipsos. 

D’autre part, 29 % des répondants ont pris place à bord d’un véhicule conduit par une personne dont les capacités étaient affaiblies.

Le sondage indique que les hommes âgés de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles de conduire après avoir consommé de l’alcool, du cannabis ou de la drogue.

Eric Dumschat, directeur des affaires légales de MADD Canada, observe donc qu’un certain nombre de Canadiens conduisent leur véhicule même lorsqu’ils croient que leurs capacités sont affaiblies par l’effet de l’alcool, du cannabis ou de la drogue. Il rappelle que pourtant, il existe des lois contre ces comportements et que de nombreux efforts de sensibilisation ont été investis.

Selon M. Dumschat, il faut trouver des stratégies différentes pour éduquer et sensibiliser le public, corriger les idées fausses, modifier les comportements de ceux qui conduisent avec les capacités affaiblies et décourager ceux qui montent dans une automobile conduite par un délinquant. 

Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 2377 Canadiens âgés de 18 à 70 ans qui détenaient un permis de conduire valide. La précision est mesurée au moyen d’un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, les résultats sont précis à plus ou moins 2,3 points de pourcentage, 19 fois sur 20. 

La Semaine nationale de la prévention de la conduite avec les facultés affaiblies se tient jusqu’au 26 mars.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments