Sondage: près de la moitié des locataires canadiens le resteront indéfiniment

La Presse Canadienne
Sondage: près de la moitié des locataires canadiens le resteront indéfiniment

Un nouveau sondage révèle que près de la moitié des Canadiens qui sont locataires le resteront indéfiniment et qu’ils ignorent quand ils pourront entrer sur le marché immobilier.

Les locataires interrogés par la compagnie d’assurance Canada-Vie ont invoqué le manque d’argent, la peur et l’incertitude comme raisons de s’abstenir de se lancer dans l’achat d’une propriété,.

Près de 73 % des répondants précisent que c’est un mauvais moment pour acheter une maison et 17 % des personnes interrogées ont dit qu’elles n’achèteront jamais de maison.

Alors que 79 % des répondants pensent que l’accession à la propriété est un bon investissement, 64 % pensent qu’ils ne pourront pas acheter de maison à moins d’avoir le soutien financier d’autres personnes, comme par exemple des membres de leur famille.

L’enquête révèle également que les Canadiens âgés de 25 à 29 ans sont deux fois plus susceptibles de continuer à louer indéfiniment que ceux âgés de 30 à 49 ans.

Alors que la Banque du Canada continue d’augmenter les taux d’intérêt, les propriétaires pourraient faire face à encore plus de difficultés à mesure que les versements hypothécaires augmenteront. 

La banque centrale a augmenté son taux directeur d’un demi-point à deux reprises au cours des derniers mois, le portant à 1,5 % en juin, et son gouverneur, Tiff Macklem, a laissé entendre qu’il était prêt à agir avec plus de force.

Les économistes Avery Shenfeld et Andrew Grantham, de la Banque CIBC, croient que le taux directeur de la Banque du Canada atteindra 2,75 % cette année, avant qu’un ralentissement de la croissance et de l’inflation ne convainque la banque de mettre fin aux hausses.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments