Plus de 950 patients en huit ans à la Maison Au Diapason

Plus de 950 patients en huit ans à la Maison Au Diapason

La Maison Au Diapason a ouvert ses portes à Bromont en 2010.

Crédit photo : Le Guide – Archives

SOINS PALLIATIFS. La Maison Au Diapason a vu défiler près d’un millier de patients à l’intérieur de ses murs depuis son ouverture en 2010.

«La grande majorité des patients habitent Brome-Missisquoi ou la Haute-Yamaska. Les gens de l’extérieur de la région représentent 20 % de notre clientèle. Ces personnes ne vivent pas ici, mais ont un proche qui y réside», résume la directrice générale, Marie- Josée Filteau.

L’établissement dispose de huit chambres et accueille 150 patients par année en moyenne.

«Les gens peuvent s’inscrire dès qu’ils reçoivent un diagnostic de cancer, mais deviennent admissibles quand il ne leur reste plus que deux mois à vivre. La liste d’attente compte une centaine de noms», précise Mme Filteau.

Selon le président de la Fondation Au Diapason, Luc Harbec, la durée moyenne du séjour est passée de 19 à 13 jours en dix ans.

«Avec le développement des soins à domicile, les gens restent plus longtemps chez eux et sont admis au Diapason lorsque leur cas devient vraiment trop lourd», explique-t-il.

La Maison Au Diapason peut compter sur les services d’une trentaine d’employés et de quelque 150 bénévoles.

Une bonne partie de son budget d’opération – environ 1 M$ sur 1,6 M$ – provient des dons et des activités d’autofinancement.

En plus de l’hébergement, l’organisme Au Diapason offre notamment un service de support, de formation et d’accompagnement à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (depuis une trentaine d’années) et au Centre hospitalier de Granby (depuis environ six ans).