Des premiers de classe chez les Gouverneurs de Massey-Vanier

Des premiers de classe chez les Gouverneurs de Massey-Vanier

Thomas Cusson (#27), Joakim Bergeron (#55) et Benjamin Corbeil (#10) constituent le cœur de l'attaque des Gouverneurs de Massey-Vanier, et ce, pour une deuxième saison consécutive.

Crédit photo : Journal Le Guide - Ghyslain Forcier

HOCKEY. Les Gouverneurs de Massey-Vanier (9-2) misent sur une redoutable arme offensive depuis maintenant deux saisons. Leur premier trio remplit littéralement le filet par les temps qui courent et les trois joueurs occupent le sommet des marqueurs de la ligue scolaire juvénile.

«Si j’avais un premier trio de rêve à former, ce serait à ça qu’il ressemblerait, lance l’entraîneur-chef des Gouverneurs Patrick Bergeron. Chacun se complète bien et ils ont tous leur propre identité.»

La production offensive des trois membres de la première unité, Benjamin Corbeil (37 points), Joakim Bergeron (40 points) et Thomas Cusson (29 points), dépasse largement le point par match depuis le début du calendrier régulier.

Tout ça à cause de la belle chimie qui existe entre les coéquipiers. «Nous sommes tous au même niveau. La chimie a été instantanée entre nous, dès les premières parties où on nous a réunis l’an passé, même si nous étions des joueurs de premières années au juvénile», indique Cusson, natif de Cowansville, quelques minutes avant de sauter sur la glace pour un entraînement.

«C’est le travail collectif qui fait en sorte que nous en sommes là, fait pour sa part valoir Corbeil, le plus jeune des trois, à qui on attribue des qualités de fabricant de jeu. Peu importe qui marque, on sait que ça vient de nous trois et pas d’un seul gars.»

Mais tout n’est pas que centré sur l’attaque dans leur jeu, alors que les trois coéquipiers s’efforcent aussi d’être responsables défensivement. «Ils excellent dans les trois zones. C’est pourquoi ils ont toujours la rondelle, et quand ils l’ont, ils sont fatigants pour l’adversaire», laisse entendre le pilote.

Une autre des clés du succès? La communication. «On se parle constamment sur la glace, on se tient et on s’encourage. Chacun apporte sa contribution et on se complète à merveille», ajoute Bergeron, de Roxton Pond.

«Oui, les statistiques sont là, mais on en se concentre pas là-dessus, on veut seulement que l’équipe gagne», poursuit-il.

Premier pour les buts marqués

N’empêche, leur contribution, en plus de placer Massey-Vanier au premier rang au chapitre des buts marqués avec 72 (au moment de rédiger), loin devant De Mortagne et ses 52 filets inscrits avec un match de plus de disputé, pourrait être l’un des facteurs qui expliquent la bonne fiche de l’équipe encore une fois cette année. Massey-Vanier arrive au deuxième rang de sa section.

Avec sa récolte de 23 buts, Bergeron, le franc-tireur du groupe, possède d’ailleurs une avance confortable au sommet des marqueurs du circuit. Il est bien alimenté par ses deux compagnons de trio. «On sait que si on distribue la rondelle à Bergie [Joakim Bergeron], il va la mettre dedans. C’est notre scoreur national», lance Cusson.

Le premier trio des Gouverneurs de Massey-Vanier cumule 106 points depuis le début de la saison.

Et l’an prochain?

Étant en secondaire 5, Cusson et Bergeron en sont à leur dernière année à porter l’uniforme vert. Ils ont déjà en poche des ententes avec des formations du circuit collégial, conditionnelles à l’obtention de leur diplôme d’études secondaires.

Cusson évoluerait alors avec le Boomerang du Cégep André-Laurendeau, tandis que Bergeron, tout comme son coéquipier William Théberge, revêtirait l’uniforme des Patriotes du Cégep Saint-Laurent… dans la même division.

«Ça va être drôle de jouer contre lui, on va pouvoir se donner de petits coups de bâton», ne manque pas de souligner Cusson, le plus plaisantin des trois.