La maladie de Lyme en décroissance dans la région

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
La maladie de Lyme en décroissance dans la région
(Photo : Depositphotos)

SANTÉ. Après avoir connu une année record en 2017 avec 126 cas répertoriés de la maladie de Lyme en Estrie, la grande majorité dans les réseaux locaux de services (RLS) de La Pommeraie et de la Haute-Yamaska, le nombre de cas a diminué de plus de 27 %, une nouvelle qui réjouit la directrice de la santé publique en Estrie, la Dre Mélissa Généreux. De bonnes nouvelles, mais il y a encore du chemin à faire.

«On veut être rassurant, quand on a à être rassurant, mais on ne veut pas crier victoire et lancer le message qu’on peut baisser la garde, a déclaré la Dre Généreux. C’est une réalité: la tique, elle est là pour rester en Estrie et, plus particulièrement, dans les MRC de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi. 25 % des tiques sont porteuses de la maladie dans ces deux territoires-là. Ce n’est pas rien.»

Quelques raisons pourraient expliquer cette diminution de cas dans la région, qui est responsable directement de la baisse provinciale. Selon la Dre Généreux, des vagues de chaleur importantes l’été dernier, des périodes de gel et de dégel, moins de contact avec la nature et les mesures de sensibilisation mises en place ont pu affecter cette baisse.

«Malgré qu’un pourcentage assez élevé de gens se sont fait piquer, on voyait à peu près une personne sur cinq, il n’y a quand même pas tant de cas que ça, même si 91, c’est 91 de trop, a souligné la Dre Généreux. On voit une diminution depuis la première fois depuis 2014. Ça nous dit que ce qu’on a fait en mesures préventives semble porter fruit. On doit continuer dans cette ligne-là et en faire encore plus.»

La directrice de la Santé publique en Estrie, la Dre Mélissa Généreux, a présenté un bilan positif concernant la maladie de Lyme dans la région. (Photo: Le Guide – Xavier Demers)
Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments