Joe Burrow et les Bengals triomphent 20-16 contre les Titans

Teresa M. Walker, The Associated Press
Joe Burrow et les Bengals triomphent 20-16 contre les Titans

NASHVILLE — Joe Burrow a lancé une passe de touché de 27 verges à Tee Higgins et les Bengals de Cincinnati ont triomphé 20-16 contre les Titans du Tennessee, dimanche.

Burrow a rejoint Higgins dans la zone des buts alors qu’il restait 13:42 à écouler au quatrième quart. Ce majeur a donné les devants pour de bon aux Bengals, qui ont signé une troisième victoire d’affilée.

«C’est le genre de match que les grandes équipes gagnent, a affirmé Burrow. Ce ne sera pas toujours beau à voir. C’est la NFL. Vous jouez contre de très, très bonnes équipes. Vous devez trouver des moyens de gagner, et nous commençons à le faire.»

Les Bengals (7-4) ont une fois de plus battu les Titans, après avoir signé un gain contre la troupe du Tennessee lors des séries de l’Association Américaine, la saison dernière.

Burrow a amassé 270 verges par la voie des airs alors que Higgins a capté sept ballons pour des gains de 114 verges. Samaje Perine a inscrit un touché au sol de sept verges.

Les Bengals étaient pourtant privés des services du porteur de ballon Joe Mixon et du receveur étoile Ja’Marr Chase pour le match de dimanche.

«Nous n’échangerions notre quart contre personne sur la planète et nous sommes si heureux de l’avoir», a lancé Zac Taylor, l’entraîneur-chef des Bengals.

Evan McPherson a réussi deux placements pour les Bengals. Il en avait réussi un troisième avec 1:53 à faire au match, mais le joueur de ligne des Titans Kevin Strong a écopé une pénalité pour rudesse excessive. Le placement a été annulé et les Bengals ont pu écouler les dernières secondes.

Les Titans (7-4) ont égalé leur plus haut nombre de points alloués depuis la deuxième semaine d’activités et ils ont vu leur séquence de deux victoires être stoppée. Il s’agissait seulement de la deuxième fois depuis la deuxième semaine que l’équipe du Tennessee allouait plus de 17 points.

Les Bengals ont malmené le porteur de ballon Derrick Henry, qui mène la NFL au chapitre des verges au sol. Il n’a amassé que 38 verges par la course, mais il a récolté 79 verges par la passe, un sommet en carrière.

«Nous n’avons tout simplement pas réussi à démarrer le jeu au sol, et je dois dire qu’ils ont livré la marchandise, a admis Henry. Ils ont mieux joué que nous.»

Le quart Ryan Tannehill a obtenu 291 verges aériennes, mais les Titans n’ont inscrit aucun touché en trois passages dans la zone payante.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments