Le capitaine Thompson et les Warriors fêtent leur quatrième titre en huit ans

The Associated Press
Le capitaine Thompson et les Warriors fêtent leur quatrième titre en huit ans

SAN FRANCISCO — Depuis que Klay Thompson a lancé «le championnat ou rien» quand les Warriors avaient un dossier de 18-2, à la fin novembre, on aurait dit que le club était résolu à faire de ce souhait une réalité.

Thompson a finalement repris la forme, Draymond Green et Stephen Curry ont surmonté des blessures tardives et Golden State a triomphé à nouveau, avec l’aide de jeunes joueurs qui ont brillé au bon moment.

Lundi l’entraîneur Steve Kerr et les Warriors ont célébré avec un défilé à San Francisco, adulés par des milliers de personnes dans les rues, sous les confettis bleu et dorés.

Les joueurs ont quitté leurs chars pour se mêler à la foule. 

Thompson portait un chapeau de capitaine avec un logo des Giants. La raison: sa casquette des champions est tombée dans la baie de San Francisco à la suite d’un coup de vent, durant le trajet en bateau pour se rendre au défilé.

Curry avait ses trois précédentes bagues de champion dans un collier.

«Je devais ressortir ça, a t-il dit à NBC Sports Bay Area. Je ne les regarde pas pendant la saison.»

Golden State a concrétisé un quatrième titre en huit ans en battant les Celtics 103-90 jeudi, lors du sixième match de la finale.

Curry a été nommé le joueur le plus utile de la finale, avec une moyenne de 31,2 points par rencontre.

«Nous savons ce dont nous sommes capables, a dit Jordan Poole, qui a eu 23 ans dimanche. Nous n’avions aucun doute, sinon nous ne serions pas à ce défilé. La force d’un groupe uni et concentré sur l’objectif, c’est fou. Nous sommes tous là les uns pour les autres.»

Thompson est revenu au jeu en janvier après des blessures au genou et au tendon d’Achille, qui lui ont coûté plus de deux ans et demi.

En fin de saison régulière, c’était au tour de Green et de Curry de devoir passer du temps à l’écart.

Wiggins, Poole et Gary Payton ont été les principaux nouveaux visages qui ont mis l’épaule à la roue.

«C’est vraiment spécial de voir le chemin parcouru par des gars comme Andrew, Jordan, Gary et Kevon (Looney), a dit Kerr. Ça prend toute une équipe pour mériter un championnat. Nous avions un groupe fabuleux.»

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments