Le Rocket s’attend à en avoir plein les bras face aux jeunes attaquants des Americans

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne
Le Rocket s’attend à en avoir plein les bras face aux jeunes attaquants des Americans

LAVAL, Qc — Le Rocket de Laval a survécu à une série serrée contre le Crunch de Syracuse et il s’attend maintenant à en avoir plein les bras face aux Americans de Rochester en finale de la section Nord.

La série au meilleur de cinq matchs commencera dimanche soir, à la Place Bell.

Le Rocket et les Americans ont partagé les honneurs de leur série saisonnière de huit rencontres avec quatre victoires de chaque côté.

«C’est vraiment une équipe talentueuse, a dit le défenseur du Rocket Tobie Paquette-Bisson en analysant la formation des Americans. Nous avons gagné quand nous avons joué fort et que nous les frappions. Mais l’équipe que nous allons affronter en séries n’est pas la même que celle en saison, un peu comme c’était le cas avec Syracuse.

«Nous devrons jouer fort contre eux et ne pas essayer de les battre en jouant de finesse. Notre objectif sera plutôt de les neutraliser.»

Trois des quatre meilleurs pointeurs depuis le début des séries de la Ligue américaine de hockey sont des membres des Americans, qui ont vaincu les Senators de Belleville en ronde de qualification avant d’éliminer les Comets d’Utica en demi-finale de section. Arttu Ruotsalainen a amassé huit buts et trois aides en sept rencontres, tandis que JJ Peterka (quatre buts et cinq aides) et Peyton Krebs (neuf aides) ont neuf points chacun au compteur.

Les Americans comptent également sur le talentueux attaquant de 20 ans Jack Quinn, sélectionné au huitième rang du repêchage de 2020 par les Sabres de Buffalo.

«Je pense qu’il y a un peu plus de talent brut dans cette équipe, a dit le défenseur Xavier Ouellet en comparant les Americans au Crunch. Ils ont des jeunes joueurs très habiles. Mais sinon, je m’attends à une série similaire, avec des matchs serrés.»

Le Rocket croit avoir beaucoup appris de sa série contre le Crunch et en être sorti plus aguerri. De nombreux joueurs en sont à leur première expérience en séries dans la Ligue américaine de hockey ou à leur première participation depuis de nombreuses années.

«L’ambiance est plus détendue dans le vestiaire et lors des entraînements, a souligné l’attaquant Jean-Sébastien Dea. La première ronde a été un gros apprentissage pour les jeunes. Nous serons prêts à en donner encore plus pour sortir gagnant de la série.»

«Lors des matchs que nous avons perdus contre Syracuse, nous avons vraiment moins lancé au filet, a renchéri Paquette-Bisson. Nous devons aller au filet, être devant leur gardien et surtout, nous devons jouer vite. Quand nous jouons tranquillement et que nous pensons trop, c’est là que nous nous faisons prendre et que nous passons trop de temps dans notre zone.»

La profondeur à l’épreuve

Le Rocket et les Americans devront composer avec un calendrier chargé. Les trois premiers matchs de la série seront joués en quatre soirs — à Laval dimanche et lundi, puis à Rochester mercredi. Si la série se rend à la limite de cinq rencontres, les deux équipes auront disputé les cinq matchs en huit jours.

«Je trouve que c’est plus un horaire de séries que celui que nous avions en première ronde. Je l’ai trouvé longue, a admis Ouellet. En séries, vous voulez prendre votre rythme et rejouer rapidement pour le garder.»

Quelques joueurs du Rocket sont sortis amochés de la série contre le Crunch. L’attaquant Danick Martel devait d’ailleurs éviter les contacts à l’entraînement, vendredi.

«Il va falloir gérer notre niveau d’énergie, a souligné l’entraîneur-chef Jean-François Houle. Nous verrons si nous avons suffisamment de profondeur et si nous pouvons utiliser d’autres joueurs pour compter sur des jambes fraîches si nécessaire.»

Houle a rappelé que l’attaquant Peter Abbandonato est venu en renfort lors du match ultime face au Crunch. Le défenseur Gianni Fairbrother pourrait aussi être disponible, lui qui est à l’écart depuis le 4 mars en raison d’une blessure.

Un chroniqueur de La Presse a rapporté vendredi matin que l’attaquant Riley Kidney allait rejoindre le Rocket à la suite de l’élimination du Titan d’Acadie-Bathurst, jeudi soir dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Houle a affirmé que rien n’était encore confirmé. Une porte-parole du Rocket a ajouté que si Kidney rejoignait l’équipe, ce ne serait probablement pas avant le début de la semaine prochaine.

Houle a également indiqué que si Kidney rejoint bel et bien le Rocket, il sera intégré au groupe de manière progressive et il n’est pas garanti qu’il enfile l’uniforme de l’équipe pour une rencontre.

Choix de deuxième tour du Canadien en 2021, 63e au total, Kidney a récolté 100 points en 66 matchs avec le Titan cette saison.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments