L’Espagnol Pablo Carreno Busta remporte l’Omnium de tennis Banque Nationale

Simon Servant, La Presse Canadienne
L’Espagnol Pablo Carreno Busta remporte l’Omnium de tennis Banque Nationale

MONTRÉAL — Pendant toute la semaine à l’Omnium Banque Nationale, l’Espagnol Pablo Carreno Busta a fait preuve de confiance, d’intensité et de résilience et il a été récompensé par un premier titre en carrière lors d’un tournoi du Masters 1000.

Carreno Busta a résisté aux puissantes frappes du Polonais Hubert Hurkacz et il a remporté le volet masculin du tournoi en trois manches de 3-6, 6-3, 6-3, dimanche, sur le court central du stade IGA à Montréal.

Synonyme de stabilité, de résilience et d’intensité depuis le début du tournoi, Carreno Busta est passé en deuxième vitesse à partir de la deuxième manche et il a signé un septième titre en simple sur le circuit de l’ATP, mais son plus important en 13 ans chez les professionnels.

«Ce n’est pas mon premier titre, mais c’est assurément le plus important. C’est un titre du Masters 1000. C’est très plaisant de gagner ce genre de titres, a mentionné Carreno Busta. Je n’ai probablement pas eu les meilleurs résultats cette année, mais je peux enfin dire que j’ai ce trophée. C’est un trophée très, très important.»

Carreno Busta est le premier joueur depuis Guillermo Canas, en 2002 à Toronto, à gagner le tournoi au Canada sans être une tête de série. Andy Roddick, en 2003 à Montréal, était le dernier joueur à enregistrer un premier titre Masters 1000 en carrière au Canada. 

Classé au 23e rang mondial au moment de la finale, Carreno Busta est également devenu le premier champion du tournoi canadien à être classé hors du top-20 depuis le Roumain Andrei Pavel (no 43), en 2001 à Montréal, et le troisième Espagnol à gagner le tournoi, après Manuel Orantes et Rafael Nadal.

Après avoir perdu la première manche, Carreno Busta a fait tourner le vent en brisant Hurkacz dès le deuxième jeu du deuxième set. Le Polonais en était à un cinquième match consécutif de trois manches et il s’était incliné en demi-finale du double masculin aux petites heures du matin, dimanche.

«Je ne sais pas s’il était fatigué, mais c’est vrai qu’après ce bris, j’avais plus de confiance. Je me suis dit que je pouvais remporter ce match, a insisté l’Espagnol. J’ai recommencé à être positif et j’ai continué sur ma lancée.»

Bien qu’il n’y pensait pas sur le terrain, Carreno Busta a pris une douce revanche face à Hurkacz, qui l’avait vaincu en finale de l’Omnium de Moselle, en France, en 2021. 

Hurkacz, huitième tête de série à Montréal, montrait une fiche de 5-0 en carrière en finale sur le circuit de l’ATP, mais ses 18 as n’ont pas réussi à garder sa fiche immaculée. Il a totalisé 95 as pendant la semaine.

«Pablo a très, très bien joué pendant tout le match. C’est vraiment difficile de jouer contre lui, a observé Hurkacz. Je n’ai peut-être pas servi aussi bien que je sais le faire. C’est une semaine positive malgré tout. Il y a eu beaucoup de progrès. J’ai beaucoup appris et je vais maintenant passer au tournoi de Cincinnati.»

Les deux joueurs ont été relativement efficaces et expéditifs au service lors des cinq premiers jeux de la manche initiale, mais Carreno Busta a été le premier à se faire briser. 

À la sixième partie, l’Espagnol a éprouvé des difficultés au service et il a permis à son adversaire de prendre les devants 4-2 à la suite d’un revers hors cible. En avance 5-3, Hurkacz a réussi un autre as pour remporter la première manche à sa première tentative.

Après que Carreno Busta eut brisé son vis-à-vis pour prendre les devants 2-0 en deuxième manche, il a continué à bien placer ses coups et à bien varier ses attaques pour forcer la tenue d’un set ultime.

Comme il l’avait fait à quelques reprises pendant la semaine, Hurkacz est retraité au vestiaire entre le deuxième et le troisième set, mais le Polonais n’a pas obtenu l’effet escompté à son retour du terrain.

Au troisième jeu, Hurkacz a ouvert la porte à Carreno Busta et il a été brisé lorsque son amorti audacieux a touché le haut du filet sans toutefois tomber de l’autre côté. 

Transporté par la foule, Carreno Busta a gagné l’un des points les plus spectaculaires du tournoi, à la sixième partie. 

Alors qu’il était de dos au terrain, l’Espagnol a ramené une balle en jeu de façon désespérée et il a ensuite renvoyé un smash de Hurkacz dans les limites du terrain. Carreno Busta a ensuite réussi deux volées au filet pour semer l’hystérie sur le court central du stade IGA.

«Je tentais simplement de ramener la balle à l’intérieur du terrain. J’ai couru le plus que je pouvais et je tentais d’être rapide. J’ai ensuite joué de chance un peu parce que la balle a atterri près de la ligne. Il ne pouvait pas exécuter un coup facile.»

En brisant Hurkacz une dernière fois, au neuvième jeu, Carreno Busta a pu célébrer son titre tant attendu.

Un peu plus tard dimanche, le Néerlandais Wesley Koolhof et le Britannique Neal Skupski, les troisièmes têtes de série, ont remporté le titre en double masculin 6-2, 4-6, 10-6 aux dépens du Britannique Daniel Evans et de l’Australien John Peers.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments