McDavid et Draisaitl accumulent huit points et les Oilers battent le Canadien 5-3

La Presse Canadienne
McDavid et Draisaitl accumulent huit points et les Oilers battent le Canadien 5-3

EDMONTON — Le Canadien a commis un péché en écopant six punitions consécutives, samedi soir au Rogers Place, et la bande de Connor McDavid a fait visiter l’enfer à la formation montréalaise.

McDavid a inscrit deux buts et deux aides, Leon Draisaitl a accumulé un but et trois aides et les Oilers d’Edmonton ont profité de trois buts consécutifs en avantage numérique en deuxième période pour s’imposer 5-3 contre le Tricolore.

L’indiscipline a coulé le Canadien, même s’il a été 2-en-3 en avantage numérique. Pour leur part, les Oilers ont été 3-en-5.

«Nous étions en contrôle, puis nous avons pris une mauvaise punition, a souligné l’entraîneur-chef du Canadien, Martin St-Louis. Nous sommes revenus dans le match et nous avons eu nos chances en troisième période.»

Le Canadien a comblé un déficit de deux buts en deuxième période, mais Darnell Nurse a fait mal au Tricolore en touchant la cible avec moins de cinq secondes à faire à l’engagement.

«Nous avions le vent dans les voiles. Ce but là nous a fait mal», a reconnu St-Louis.

Nick Suzuki, Evgenii Dadonov et Arber Xhekaj ont touché la cible pour le Canadien (12-11-1). Jake Allen, qui effectuait un troisième départ d’affilée, a repoussé 17 tirs.

Ryan Nugent-Hopkins a aussi marqué pour les Oilers (14-11-0). Zach Hyman et Tyson Barrie ont été crédités de deux aides chacun, tandis que Stuart Skinner a réalisé 30 arrêts.

Jordan Harris et Chris Wideman ont été laissés de côté chez le Canadien. Johnathan Kovacevic et Rem Pitlick ont été insérés dans la formation.

Le Tricolore a terminé la rencontre avec un défenseur en moins. Joel Edmundson a été expulsé en deuxième période après avoir assené un double-échec sur le côté de la tête d’Hyman.

Le Canadien conclura son voyage en affrontant les Canucks de Vancouver, lundi, puis le Kraken de Seattle, mardi.

Soirée endiablée

Le Canadien a contrôlé le jeu à cinq contre cinq en première période, mais c’est en avantage numérique qu’il a ouvert la marque, avec 3:23 à faire. Suzuki a déjoué Skinner à l’aide d’un tir précis du côté rapproché.

Une bête punition de Xhekaj pour avoir fait sauter les patins de McDavid derrière le jeu a commencé le manège du Canadien au banc des punitions tard en première période.

Les Oilers ont créé l’égalité durant un avantage numérique, à 1:25 de la deuxième période. Nugent-Hopkins a profité d’une remise transversale de Draisaitl pour faire bouger les cordages.

Le ciel est tombé sur la tête du Canadien quand Edmundson a écopé une punition majeure et une inconduite de partie pour un double-échec. Hyman a été coupé au visage sur la séquence puisqu’il s’est aussi écrasé contre la bande.

Se retrouvant en avantage numérique de deux joueurs, les Oilers ont pris les devants 2-1 à 6:27. Cette fois, c’est Draisaitl qui a fait mouche sur un lancer sur réception à la suite d’une passe de McDavid.

Le Canadien semblait en mesure de s’en tirer quand Suzuki est allé au cachot pour avoir fermé la main sur la rondelle, offrant un autre avantage de deux joueurs aux Oilers. McDavid a complété le travail lui-même, battant Allen à 9:36.

Fidèle à son habitude, le Canadien a fait preuve de caractère et a repris son erre d’aller.

Dadonov a réduit l’écart à 3-2 avec 6:34 à faire au deuxième engagement, profitant d’un généreux retour après un lancer de Joel Armia. 

Xhekaj a ensuite créé l’égalité 3:12 plus tard, quand le Canadien s’est retrouvé à son tour en avantage numérique de deux joueurs.

Cependant, Nurse a redonné les devants aux Oilers avant la fin du deuxième vingt. Kovacevic a perdu l’équilibre derrière le filet du Canadien, puis Nurse a complété un bel échange avec Hyman et Draisaitl.

Joel Armia a atteint la barre transversale tôt en troisième période pour le Canadien.

McDavid a porté le coup de grâce avec 5:20 à écouler. Il a déjoué Allen au terme d’une échappée.

Échos de vestiaire

Natif de la banlieue d’Edmonton, Kaiden Guhle a admis qu’il était un peu nerveux à l’idée d’affronter Connor McDavid.

«Je mentirais si je disais que je n’étais pas nerveux au début. Je devais regarder son corps et simplifier mon jeu de jambes. Il est tellement bon. Il est capable d’attendre que vous commettiez le premier geste.»

Mike Matheson a reconnu que l’indiscipline avait fait mal au Canadien.

«Quand vous jouez contre une équipe qui possède l’un des meilleurs avantages numériques de la ligue et qui compte sur deux des meilleurs joueurs au monde, c’est difficile de donner deux longs 5-contre-3 et penser gagner.»

Nick Suzuki s’expliquait mal l’indiscipline du Canadien.

«La première moitié de la deuxième période et l’une des choses les plus étranges que j’ai vues. Au moins nous nous sommes battus et nous avons réussi à créer l’égalité.»

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments