NBA: Après leur triomphe face aux Celtics, les Warriors lorgnent déjà d’autres titres

Tim Reynolds, The Associated Press

L’objectif était gigantesque: retourner au sommet de la NBA. Et maintenant qu’il s’est concrétisé, les Warriors de Golden State, les champions du basket-ball professionnel américain, ont déjà identifié une nouvelle cible: y demeurer pendant un bon bout de temps.

Les cigares de la victoire n’étaient pas encore éteints après le triomphe ultime à Boston, jeudi soir, et les dernières bouteilles de Moët & Chandon n’avaient pas été vidées, que déjà, le sujet — les Warriors peuvent-ils gagner à nouveau la saison prochaine ? — revenait sur le tapis.

D’ailleurs, les Warriors ont été établis par FanDuel Sportsbook à titre de favoris pour remporter le championnat en 2023. Et avec Stephen Curry, choisi joueur le plus utile de la finale, Klay Thompson et Draymond Green tous de retour, il serait insensé de penser que leurs chances de remporter un cinquième championnat en neuf ans ne sont pas très plausibles.

Ils savent ce qu’ils doivent faire; ils comptent autant de championnats lors des huit dernières saisons — quatre — que les autres équipes de la ligue, réunies.

La dernière séquence de succès supérieure à celle des Warriors a été façonnée par Michael Jordan et les Bulls de Chicago, lauréats de six titres dans un intervalle de huit ans durant les années 90.

Steve Kerr, l’entraîneur-chef des Warriors — maintenant détenteur de neuf titres en carrière — a porté l’uniforme des Bulls pendant une partie de cette séquence, et il a mené les Warriors vers chacun de leurs quatre triomphes.

«Ils sont tous uniques. Ils sont tous spéciaux», a affirmé Kerr. «Je pense que celui-ci est peut-être le plus improbable, à cause de la position dans laquelle nous nous trouvions lors des deux dernières années. Beaucoup d’inconnus.»

En effet, il y avait des questions. Et les Warriors ont répondu à chacune d’elles.

Non, le noyau n’était pas trop vieux. Oui, Thompson a réussi à revenir au jeu après avoir passé plus de 900 jours sur les lignes de côté à cause de blessures. Et Curry peut absolument se montrer irrésistible dans les moments cruciaux.

Ils ont pris ce noyau et l’ont solidifié avec un nouveau groupe de joueurs de talent. Parmi eux, sur la liste, Andrew Wiggins, un Canadien de 27 ans, tout premier choix au repêchage de 2014, qui a atteint sa vitesse de croisière et qui n’a été rien de moins qu’une étoile lors de la finale de la NBA.

«Et nous n’avons pas terminé», a déclaré Thompson, tôt vendredi, lors de sa participation au «Draymond Green Show», un balado qu’anime Green.

«C’est ce qui est beau dans tout ça, a ajouté Thompson. Nous avons ces jeunes derrière nous et nous aurons la même équipe de retour? C’est épeurant pour la NBA.«

Green était du même avis. «C’est très épeurant.»

Ils ont mérité ce titre après avoir perdu en grande finale contre les Raptors de Toronto en 2019, et après avoir connu deux saisons lors desquelles ils ont affiché un dossier cumulatif de 54-83, loin des normes de réussite que les Warriors cherchent à établir.

Les Warriors ont affiché le pire dossier dans la NBA en 2019-2020 en grande partie à cause de changements au sein de l’alignement — Kevin Durant, inactif tout au long de cette campagne pendant qu’il se remettait d’une opération au tendon d’Achille, venait de quitter pour Brooklyn — et de blessures.

Thompson n’a pas joué cette saison-là à cause d’une blessure à un genou survenue lors du dernier match de la finale de 2019. Curry n’a participé qu’à cinq rencontres. C’était la saison de la réinitialisation.

L’équipe devait rebondir la saison dernière, mais Thompson s’est de nouveau retrouvé sur la touche, cette fois à cause d’une déchirure d’un tendon d’Achille. Les Warriors ont été éliminés lors du match de qualification.

Mais des semences avaient été plantées en vue de quelque chose de grandiose: jusqu’à quel point, même les joueurs de Golden State ne pouvaient le préciser, mais Curry était persuadé que le déblocage allait se produire.

«Vous ne voudrez pas nous voir l’année prochaine», avait lancé Curry à la conclusion de la saison 2020-2021.

Les mots d’un prophète.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments