Un dernier match à domicile avant les éliminatoires pour le CF Montréal

Simon Servant, La Presse Canadienne
Un dernier match à domicile avant les éliminatoires pour le CF Montréal

MONTRÉAL — La pause internationale a permis à plusieurs joueurs du CF Montréal de recharger les batteries et ils espèrent offrir à leurs partisans une dernière prestation positive à domicile avant les éliminatoires.

Avant d’amorcer cette trêve de deux semaines, le mois de septembre avait souri aux Montréalais, qui n’avaient pas perdu à leurs quatre derniers matchs (3-0-1). Petit à petit, ils se sont assurés de participer aux éliminatoires, de disputer au moins une partie éliminatoire au stade Saputo et de terminer dans le top-2 de l’Association Est.

Maintenant que tout est pratiquement confirmé, le Bleu-blanc-noir accueillera samedi DC United, la pire équipe de la MLS, pour ce dernier match à domicile qui sera disputé à guichets fermés.

Au cours des dernières semaines, alors que tout était encore sur la table pour le CF Montréal, les partisans ont fait comme leurs favoris et ils ont haussé le niveau d’intensité au stade Saputo. Les joueurs l’ont ressenti et ils veulent récompenser ceux qui ont été derrière eux pendant cette saison record.

«Les partisans ont été incroyables pendant toute la saison et surtout lors des derniers matchs au stade Saputo. Nous les avons vécus de manière très intense, a dit le milieu de terrain Joaquin Torres, jeudi, avant l’entraînement de l’équipe. Ça nous aide à mieux performer et à maintenir les efforts. Nous jouons pour les partisans et nous voulons continuer à le faire pour eux parce que nous savons que nous pouvons nous rendre loin ensemble.»

Quelques joueurs du CF Montréal n’ont pas pu profiter de la pause, mais pour les bonnes raisons.

Samuel Piette, Alistair Johnston, Kamal Miller, Joel Waterman et Ismaël Koné, pour le Canada, Romell Quioto, pour le Honduras, et Robert Thorkelsson, pour l’équipe des moins de 21 ans de l’Islande, ont porté les couleurs de leur pays et ils ont conservé la forme en gardant un niveau de jeu élevé.

Le défenseur Zachary Brault-Guillard n’a pas reçu cet appel du Canada, mais il a tout de même maintenu un oeil sur les performances de son équipe nationale, avec qui il a déjà disputé six matchs.

Même s’il aurait évidemment souhaité rejoindre ses compatriotes pour les matchs préparatoires contre le Qatar et l’Uruguay, Brault-Guillard a profité de la pause et il estime que ses coéquipiers sont prêts à bien terminer la saison.

«Je pense que notre groupe se sent plutôt bien. Cette trêve a fait du bien à tout le monde, tant physiquement que mentalement pour relâcher la pression un peu. Nous avons pu en profiter avec nos familles, a-t-il mentionné. Nous voulons encore élever notre niveau de jeu parce qu’il reste deux matchs et après, c’est la préparation pour les éliminatoires. Nous voulons bien faire. C’est à nous de tout donner pour nous rendre loin parce que nous avons un groupe de qualité.»

Cible: Philadelphie

L’entraîneur-chef Wilfried Nancy a rarement l’occasion de prendre du temps pour lui et il ne semble pas avoir chômé pendant la pause internationale.

Quelque peu dérangé par des travaux en cours chez lui, Nancy a blagué qu’il n’avait pas eu le temps de jouer au golf, ajoutant qu’il avait participé à une séance de formation de quatre jours pendant laquelle il a eu l’occasion de rencontrer des entraîneurs de partout dans le monde.

À son retour au travail, l’entraîneur-chef du Bleu-blanc-noir n’a pas caché qu’il avait encore les yeux tournés vers l’Union de Philadelphie et la première position de l’Est. Celle-ci est toujours accessible aux Montréalais, qui accusent cinq points de retard avec deux parties à jouer, mais qui détiendraient le bris d’égalité si jamais les deux formations terminaient la saison avec 65 points.

«Nous voulons tout faire pour avoir une bonne performance contre DC United pour gagner ce match, mais nous regardons aussi ce que va faire ‘Philly’. Ils vont à Charlotte et ils sont en train de survoler la compétition, a déclaré Nancy. Mes gars sont prêts et ils savent d’où ils viennent. Ce qui m’importe, c’est qu’ils s’entraînent toujours bien, qu’il y ait de l’intensité et un désir de progresser même s’il ne reste que deux matchs et que nous sommes déjà qualifiés.»

Nancy ne s’est toujours pas arrêté sur l’identité de son onze partant en vue du duel de samedi ou même pour les éliminatoires. Certains de ses réguliers ont cependant joué beaucoup de minutes avec leur pays et il pourrait brasser la soupe s’ils ressentent encore de la fatigue.

«Chaque fois que je mets une équipe sur le terrain, c’est parce que je pense que c’est la meilleure pour avoir de la performance. Ce n’est pas pour faire des cadeaux. C’est en fonction des profils et des positions et ce sera la même chose contre DC United. Je vais avoir des discussions avec les joueurs internationaux pour voir où ils en sont, mais j’ai toujours été habitué à changer ou à modifier le onze partant même si nous gagnons. Pour les deux derniers matchs, il n’y a aucune garantie que je mette sur le terrain l’équipe qui va commencer les éliminatoires», a-t-il indiqué.

Le CF Montréal retrouvera les services du milieu de terrain Lassi Lappalainen, qui s’est remis d’une blessure aux adducteurs, mais il sera privé du milieu de terrain Djordje Mihailovic, qui a écopé un match de suspension en raison d’une accumulation de cartons jaunes.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments