Wilfried Nancy et Samuel Piette s’attendent à un autre duel ardu face à FC Cincinnati

Michel Lamarche, La Presse Canadienne
Wilfried Nancy et Samuel Piette s’attendent à un autre duel ardu face à FC Cincinnati

MONTRÉAL — Le CF Montréal – et l’Impact avant – ne l’a jamais eu facile face au FC Cincinnati depuis l’arrivée de cette équipe en MLS en 2019. Autant l’entraîneur-chef Wilfried Nancy que le milieu de terrain Samuel Piette s’attendent à une autre dure bataille, samedi soir au stade Saputo.

Après avoir perdu ses trois premiers duels contre le FC Cincinnati, la formation montréalaise se présentera sur son terrain samedi soir avec une séquence de trois matchs (2-0-1) sans revers contre l’équipe maintenant dirigée par Pat Noonan.

Lors de leur dernier rendez-vous, le 2 avril au TQL Stadium, le CF Montréal a arraché un gain de 4-3 grâce à un but de Joaquin Torres à la 67e minute.

Par ailleurs, le 17 juillet dernier au stade Saputo, il avait fallu trois buts dans un intervalle de 15 minutes au CF Montréal, tard en deuxième demie, pour transformer un déficit de 2-4 en une victoire de 5-4.

Entre les deux, le 18 août, le CF Montréal a été limité à un verdict nul de 0-0 sur le terrain de ses adversaires.

La bataille promet donc d’être des plus intéressantes compte tenu du fait que le CF Montréal (6-5-2 – 20 points) n’a qu’un seul point d’avance sur le FC Cincinnati (6-6-1) au classement de l’Association Est.

«On a toujours eu de la difficulté contre Cincinnati», a rappelé Piette en mêlée de presse, vendredi midi, après la séance d’entraînement du club au Centre Nutrilait.

«En ce moment, Cincinnati fait très bien, c’est une équipe qui connaît une belle saison et qui, depuis son arrivée, a de très bons éléments. Peut-être que la cohésion, la chimie, était moins là, en équipe. Mais ils ont des éléments qui peuvent nous faire mal sur des actions», a-t-il décrit.

De son côté, Nancy a fait un parallèle entre le FC Cincinnati et l’Union de Philadelphie, ce qui s’explique dans son esprit par le fait que Noonan, embauché en décembre dernier, a déjà été un entraîneur adjoint avec l’Union.

Il s’agit aussi d’une formation qui affiche un meilleur dossier à l’étranger (4-2-1) qu’à domicile (2-4-0), un fait qui n’est pas commun en MLS. Toutefois, cette statistique n’étonne pas l’entraîneur-chef du CF Montréal.

«C’est une équipe qui est très, très bonne en transition offensive. Ça veut dire que ce soit à l’étranger ou à la maison, ça ne change pas réellement sa façon de jouer. Elle a des attaquants qui sont très intéressants et qui complètent bien leur style de jeu», a analysé Nancy.

La rencontre de samedi sera la dernière pour les deux équipes avant une trêve internationale de deux semaines. Si les joueurs, d’un côté comme de l’autre, vont vouloir terminer ce cycle sur une note positive, ce n’est pas nécessairement une source de motivation aux yeux de Nancy.

«Je ne veux pas motiver mes joueurs par rapport à ça. Que, eux, se motivent par rapport à ça, oui. Mais, nous, on a quelque chose de bien précis à leur dire et à travailler», a répondu Nancy, en rappelant que l’objectif est toujours d’aller chercher le meilleur résultat possible.

Peut-être que la meilleure source de motivation du CF Montréal sera d’essayer de mettre fin à une séquence de deux revers en MLS et d’ajouter une victoire à celle acquise mercredi soir en Championnat canadien, contre le Forge FC de Hamilton.

Après une séquence de huit matchs sans défaite en MLS (6-0-2), les hommes de Wilfried Nancy ont subi des revers par des scores identiques de 2-1, d’abord à Nashville, le 18 mai, puis contre Real Salt Lake, à domicile, dimanche dernier.

«Le moral est bon. C’est sûr que la défaite contre Salt Lake a fait un peu mal, surtout quand tu prends les devants aussi tôt dans le match (43e seconde) et que tu marques un deuxième but qui est refusé», a mentionné Piette.

«Par contre, on sait que c’est le dernier match avant la pause, pour certains, donc, on veut terminer en force contre Cincinnati qui est dans un bon moment aussi. On est à la maison, on veut prendre les trois points. On sait ce qu’on doit faire demain, on est prêt. Le moral est bon et on est confiant parce qu’on sait qu’à la maison, on est capable de faire de bonnes choses.»

Piette est l’un de ceux qui ne profiteront pas d’un long congé puisqu’il a été choisi au sein de l’équipe du Canada, tout comme les défenseurs Kamal Miller et Alistair Johnston, pour deux rencontres dans le cadre du tournoi de la Ligue des nations de la Concacaf.

Ces deux matchs auront lieu le 9 juin contre le Curaçao, au BC Place, et le 14 juin, au Honduras.

Le milieu de terrain Djordje Mihailovic a également été convoqué par l’équipe des États-Unis en vue de cette compétition.

Dans un autre ordre d’idées, Canada Soccer a annoncé vendredi que le match de demi-finale du Championnat canadien entre le CF Montréal et le Toronto FC sera présenté le mercredi 22 juin, au BMO Field, à 19h.

Le même soir, les Whitecaps de Vancouver seront les hôtes du York United, une équipe de la Première Ligue canadienne.

Les vainqueurs de ces matchs croiseront ensuite le fer en grande finale à une date devant encore être déterminée, au mois de juillet.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments