CJ Reinhardt disputera son deuxième combat dans l’octogone

CJ Reinhardt disputera son deuxième combat dans l’octogone

Le combattant CJ Reinhardt en compagnie de son entraîneur, Patrick Côté, au Centre XPN de Saint-Hubert.

Crédit photo : Journal Le Guide-Xavier Demers

ARTS MARTIAUX MIXTES. Les préparatifs vont bon train pour le combattant de 53 ans, CJ Reinhardt, qui en sera à son deuxième combat dans l’octogone, le 17 novembre. Il croisera le fer avec l’Ontarien Andrew Gagné sur la carte préliminaire du gala MFL8 de la Montreal Fight League (MFL), à la Ratihente High School d’Oka.

«Je m’entraîne très fort, a-t-il déclaré lorsque rencontré à son nouveau gym, le Centre XPN, à Longueuil. J’ai changé mon poids, j’étais à 220 livres, au premier combat, maintenant, je suis à 202. C’est une grosse préparation physique, une meilleure alimentation.»

CJ Reinhardt devait tout d’abord affronter le Trifluvien David Hubert Therrien, mais il s’est désisté quelques jours avant la tenue du combat.

Malgré tout, le combattant de Cowansville se concentre sur ce qu’il aura à faire lorsqu’il se retrouvera dans la cage.

«Je m’entraîne et on fait ce qu’on a à faire, a admis CJ Reinhardt. Je m’entraîne et honnêtement, je ne pense pas trop au combat. Il va faire ce qu’il a à faire et moi, je vais ce que j’ai à faire. C’est un combat à la fois. C’est quelque chose, là, j’ai 53 ans, ce n’est pas tout le monde qui peut embarquer dans l’octogone à cet âge-là.»

En mars, CJ Reinhardt a remporté son premier combat, en environ 45 secondes contre Stéphane Calabrese lors du MFL 5.

«C’est une belle organisation, la MFL, a déclaré le Cowansvillois. C’est vraiment bien organisé. Il ne vend pas d’alcool, étant donné que c’est sur une réserve amérindienne. Il vend des muffins, des bananes, des produits santé.»

Nouvel entraîneur

Depuis le mois de juin, CJ Reinhardt a quitté son ancien gym, le Tristar de Belœil, pour rejoindre une vedette des arts martiaux mixtes au Québec, Patrick Côté, au Centre XPN, ouvert en février au Carrefour des Promenades Saint-Bruno, dans l’arrondissement Saint-Hubert, à Longueuil.

«Pat, c’est tout un entraîneur. Il a de l’expérience et quand tu écoutes RDS, tu vois qu’il connaît sa sauce à <@Ri>spagat<$p>! C’est un méchant bon coach, c’est la crème de la crème. Je suis vraiment chanceux.»

Son entraîneur Patrick Côté n’a pas tari d’éloges envers son nouveau protégé.

«C’est spécial s’entraîner avec CJ, point! a-t-il déclaré. C’est un personnage, mais c’est un gars qui a le cœur gros comme la terre et qui veut apprendre. Il est incroyablement fort physiquement et qui a le désir de performer. Il reste juste à le polir un peu. Il est encore en bonne force physique, mais surtout il a une bonne tête. L’important pour lui, c’est un gars qui est super agressif, il faut qu’il mette son agressivité à la bonne place pour ne pas s’épuiser trop rapidement.»