Le soccer est bien en vie à Dunham

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le soccer est bien en vie à Dunham
Les matchs locaux du Club de soccer de Dunham se tiennent au parc de l'Envol. (Photo : (Photo: Journal Le Guide - Xavier Demers))

SPORTS. Avec le retour tant attendu d’un semblant de normalité, la situation semble être revenue à des niveaux prépandémiques du côté du Club de soccer de Dunham. Pour la saison actuelle, qui a débuté cette semaine, on dénombre 250 inscriptions, dont 200 jeunes et 50 adultes.

« Dans les deux dernières années, avec la COVID, il y avait beaucoup d’incertitudes, convient le président du Club, Nicolas Nadeau. On a commencé plus tard dans l’été. On a quand même réussi à avoir des saisons quasi normales, malgré les procédures. Ça fait du bien de recommencer dans la normalité. »

Ceci dit, le Club de soccer de Dunham a toujours été assez bien positionné, selon M. Nadeau.

« Même quand on recule un peu, avant que la grosse mode commence, le club a toujours été en bonne santé », affirme-t-il.

D’ailleurs, le Club est en mesure de former des équipes de filles dans presque toutes les catégories possibles. Près de 40 % des inscriptions du Club sont des filles.

« Dans certaines autres villes, c’est un peu plus difficile, indique M. Nadeau. Avoir des équipes de filles, c’est une des meilleures façons de les garder dans le sport. Quand ils ont huit ans et qu’elles se retrouvent deux ou trois filles dans une équipe de gars, c’est plus difficile de les garder pour les années suivantes. »

FORCE DU BÉNÉVOLAT

Nicolas Nadeau tenait à remercier tous les bénévoles qui s’impliquent à leur façon auprès du Club.

« Il y a juste nos arbitres qui sont rémunérés. C’est avec l’implication des parents-entraîneurs que tout est rendu possible. On est contents parce qu’on a assez de bénévoles pour pouvoir débuter cette semaine nos activités. »

Recruter des arbitres n’est cependant pas une mince tâche.

« L’année passée, avec la pandémie, c’était un peu plus dur, mais cette année, on est vraiment contents, soutient toutefois M. Nadeau. On a une dizaine de bons jeunes qui ont la formation et qui sont prêts pour la saison. »

D’ailleurs, la vidéo devenue virale au début du mois d’un spectateur invectivant puis étant violent contre un arbitre dans un match impliquant des jeunes est assurément un frein pour le recrutement.

« Il y a tout le temps dans l’été un événement qui va arriver avec un parent qui va s’en prendre à un jeune arbitre, indique M. Nadeau. Tous les parents sont là pour s’assurer du bon déroulement. Même quelqu’un qui n’est pas dans l’organisation ne se gênera pas de dire au parent que c’est déplacé ce qu’il fait. C’est comme ça qu’on va en venir à bout. Au soccer à Dunham, la très très grande majorité des parents sont là pour le plaisir. »

SAISON

La saison devrait se conclure au milieu du mois d’août, après une douzaine de parties par équipe.

Les matchs locaux se tiennent du côté du parc de l’Envol.

D’ailleurs, le président du Club de soccer de Dunham souligne la collaboration avec la Ville pour améliorer les installations.

« On est contents parce qu’avec la Ville, ça fait deux ou trois ans qu’on a fait un nouveau plan pour améliorer la qualité des terrains. On commence à voir les résultats. C’est bien encourageant pour le futur. »

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments