Max Parrot décroche une seconde médaille à Pékin

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Max Parrot décroche une seconde médaille à Pékin
Maxence Parrot a remporté le bronze au big air, sa troisième médaille olympique et sa deuxième à Pékin. (Photo : (Photo: Twitter/Comité olympique canadien))

SURF DES NEIGES. Le planchiste bromontois Max Parrot reviendra des Jeux olympiques de Pékin avec deux médailles au cou. Il a mis la main sur le bronze lors de la finale de l’épreuve du big air qui se déroulait dans la nuit de lundi à mardi.

Après avoir chuté à sa première descente, l’athlète de 27 ans a mis toute la gomme à sa deuxième tentative, obtenant une note de 94,00 points. Seul le Japonais Takeru Otsuka, qui s’exécutait tout juste avant lui, a fait mieux que Parrot avec 95,00 points.

Tout s’est joué lors de la troisième descente. Troisième à s’élancer, son dernier essai lui a procuré un pointage de 76,25, ce qui lui conférait le deuxième rang provisoire, derrière l’éventuel médaillé d’or, le Chinois Su Yiming.

Il conservera ce rang jusqu’à la descente de l’-avant-dernier planchiste, le Norvégien Mons Røisland. Ce dernier l’a délogé de la deuxième marche du podium avec un pointage de 82,50.

Les deux autres Canadiens en lice lors de cette finale, le Saskatchewanais Mark McMorris, triple médaillé de bronze en slopestyle, et l’Albertain Darcy Sharpe, ont conclu l’épreuve aux 10e et 12e rangs respectivement.

Il y a quatre ans, à Pyeongchang, lors de la toute première compétition olympique de big air, Parrot n’était pas parvenu à se hisser parmi les trois premiers, terminant en neuvième position. C’est son compatriote Sébastien Toutant, qui n’a pas réussi à se qualifier pour la finale cette fois-ci, qui avait mis la main sur l’or.

Le Bromontois était celui qui avait connu la meilleure journée, la veille. Il avait terminé les qualifications avec un pointage de 164,75, devant le Japonais Otsuka et l’Américain Red Gerard.

SLOPESTYLE

Rappelons que Parrot avait mis la main sur la première médaille d’or du Canada la semaine dernière lors de l’épreuve du slopestyle, non sans controverse. Lors du premier saut de sa deuxième descente, celle qui lui aura procuré l’or, le planchiste a agrippé sa jambe plutôt que sa planche, mais les juges n’ont pas remarqué cette erreur.

Su et McMorris ont complété le podium.

Le Canada a ajouté une deuxième médaille d’or au tableau depuis. Ivanie Blondin, Valérie Maltais et Isabelle Weidemann ont emporté la médaille la plus convoitée lors de la poursuite féminine par équipes en patinage de vitesse longue piste, en battant les championnes en titre, les Japonaises, lors de la finale mardi.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments