Travaux de réfection à l’aréna: Cowansville entame les démarches

Travaux de réfection à l’aréna: Cowansville entame les démarches

Cowansville doit sélectionner un nouveau mode de réfrigération pour le Pavillon des sports Roland-Désourdy.

Crédit photo : Journal Le Guide - archives

MUNICIPAL. Âgé d’une cinquantaine d’années, le Pavillon des sports Roland-Désourdy de Cowansville est sur le point de subir une cure de rajeunissement. La première étape consiste à remplacer le système de réfrigération au fréon 22.  

La Ville doit se plier aux engagements du Protocole de Montréal, qui prône la réduction et l’élimination, d’ici deux ans, des substances affectant la couche d’ozone, dont fait partie le fréon 22, aussi connu sous l’appellation R-22.

Dans les derniers mois de 2017, Cowansville obtenait l’assurance qu’elle était éligible à une subvention de Québec. Elle mettra la main sur une aide atteignant 380 183 $ ou 38,5 % du coût du projet, par le biais du Programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération. Ce dernier tombe sous la responsabilité du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

De son côté, Cowansville devra débourser 606 000 $, ce qui porte le total de la facture à 986 000 $.

Les travaux seront effectués au cours de l’été, question ne pas entraver les activités prenant place entre août et avril à l’aréna.

On ignore pour l’instant quel type de système de réfrigération la Municipalité pourrait choisir.

À la dernière séance mensuelle, Cowansville confiait à la firme Tetra Tech, en retour d’une compensation de 91 400 $, le mandat d’étudier les diverses options disponibles. «Il y a plusieurs types de gaz réfrigérants possibles, fait valoir le directeur général de la Ville de Cowansville, Claude Lalonde. On cherche la solution optimale en termes de coûts et retour sur investissements. On va nous recommander la meilleure solution, puis nous pourrons aller en appel d’offres pour les travaux.»

La Ville envisage le remplacement complet du système, mais n’écarte pas non plus à ce stade-ci la possibilité d’en modifier certaines composantes.

Il y a quelques années, Cowansville avait renouvelé le système où circule la saumure, situé sous la dalle de béton de la surface de jeu. «C’est encore fonctionnel et bon pour plusieurs années», précise le DG.

Les sièges

Cowansville envisage également de remplacer les sièges de l’aréna en deux phases (2019 et 2020). Comme l’indiquait le Plan triennal d’immobilisation 2018-2020, la Ville prévoit y investir 36 000 $ par année.