Un gardien de but de Cowansville perfectionne son hockey en Italie

Un gardien de but de Cowansville perfectionne son hockey en Italie

Nicola Ursini, qui porte le numéro 1 chez les Titans du Verbe divin, est présentement en Italie pour participer à un camp de perfectionnement de hockey.

Crédit photo : Journal le Guide - Stéphanie Mac Farlane

HOCKEY. Nicola Ursini, un gardien de but de 13 ans, qui réside à Cowansville, participe actuellement à un camp de perfectionnement de hockey à Bolzano, dans le nord de l’Italie. Il serait le seul joueur canadien sur place. Rencontre avec un adolescent qui aspire à jouer dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Un ancien entraîneur de Nicola Ursini, qui l’a coaché pendant quatre étés à l’École de hockey du Canadien de Montréal, a participé, à titre d’entraîneur, au camp de hockey de Bolzano, l’an dernier. «Il nous a fortement suggéré d’y aller. Il connaît le potentiel de Nicola. Il nous a mis en contact avec l’organisation», raconte Lisa Ursini, la mère de Nicola.

Elle ajoute que le camp de hockey de Bolzano, une ville située dans le nord de l’Italie, accueille des hockeyeurs provenant des quatre coins de l’Europe, dont de la République tchèque, de l’Allemagne, de la Russie, de la Finlande et de l’Autriche. Selon le site web de l’organisation, les entraîneurs de ce camp sont ceux de North Ice, une entreprise canadienne, et sont certifiés par Hockey Canada.

Durant ce camp, qui se tient du 25 juin au 29 juin, Nicola Ursini est sur la glace à raison de trois heures par jour. À cela s’ajoutent des entraînements hors glace et des activités. Rencontré par Le Guide quelques jours avant de prendre l’avion, il s’attendait à voir du hockey de haut calibre. «Les joueurs sont forts [là-bas]», dit-il.

Mais l’homme masqué de Cowansville indiquait qu’il n’avait pas vraiment d’attente. Il espérait tout de même pouvoir améliorer ses techniques de gardien de but.

Des dépisteurs sont aussi sur place, ajoute Lisa Ursini. Elle ne croit toutefois pas que son fils soit recruté cette année. En septembre, Nicola Ursini reprendra sa place devant la cage des Titans du Verbe Divin à Granby. Il évoluera dans la catégorie M15.

Parcours

Nicola Ursini a appris à patiner à l’âge de trois ans et joue au hockey depuis qu’il a quatre ans. Il a rapidement pris la direction des buts. Lorsqu’il jouait dans la catégorie magh, les joueurs gardaient tour à tour la cage. «Quand c’était son tour, il était naturel. Tout le monde disait qu’il était à sa place. Il avait déjà des réflexes naturels de gardien», se rappelle sa mère Lisa Ursini.

Nicola a poursuivi son parcours dans le double lettre dans la région de Chambly-Marieville avant de déménager à Cowansville l’an dernier. Depuis septembre 2017, il est le cerbère des Titans, l’équipe de hockey scolaire de l’école secondaire du Verbe Divin. Étudiant dans la concentration hockey de cet établissement d’enseignement de Granby, Nicola Ursini pratique le hockey trois après-midis par semaine et évolue dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS).

L’étudiant, qui vient de compléter son secondaire 1, affronte notamment des équipes de Sherbrooke, Shawinigan, Val-d’Or et Victoriaville.

LNH

Celui qui a longtemps été surnommé «Mini-Price» admire le cerbère du Canadien de Montréal, Carey Price. «On a pas mal le même style», mentionne Nicola Ursini. Il partage aussi avec Price un calme olympien et une certaine timidité. Il indique aussi apprécier le jeu du gardien des Capitals de Washington, Braden Holtby.

Le frère de Nicola, de 13 ans son aîné, a gardé les buts d’une université de Chicago pendant une année. Nicola Ursini vise jouer dans la LNH, idéalement avec les Capitals de Washington, ou encore dans une ligue professionnelle en Europe.

«Nicola a toujours dit qu’il jouerait dans une ligue plus forte que le niveau où a joué son frère, souligne Lisa Ursini. Et Nicola a aussi la nationalité italienne, alors il peut facilement aller jouer en Europe. Beaucoup de joueurs canadiens évoluent en Europe et ils sont bien traités.»