Un kiosque et du théâtre pour sensibiliser à la maltraitance des aînés

Un kiosque et du théâtre pour sensibiliser à la maltraitance des aînés

Dans la majorité des cas, la maltraitance est commise par un proche de la personne âgée.

Crédit photo : Deposit Photos

COMMUNAUTÉ. En marge de la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées, François Paquette, intervenant de proximité pour les Cowansvillois de 50 ans et plus à la Cellule Jeunes et Familles de Brome-Missisquoi, tiendra un kiosque à plusieurs endroits afin de sensibiliser les passants.

«De la maltraitance envers les aînés, il y en a partout», mentionne M. Paquette. Les citoyens de 50 ans et plus, qui sont vulnérables, isolés et démunis, sont particulièrement à risque, notamment parce qu’ils ne connaissent pas les services d’aide ou encore, parce qu’ils craignent d’en recevoir. Mais la maltraitance peut toucher tous les aînés. «Entre 8 à 10 % des aînés en souffrent. La maltraitance peut prendre différentes formes, que ce soit financière, psychologique, physique, sexuelle, organisationnelle ou même l’âgisme. Celui est moins connu, mais est toujours là», enchaîne François Paquette.

Selon le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les aînés, l’âgisme se définit comme de la «discrimination en raison de l’âge, par des attitudes hostiles ou négatives, des gestes préjudiciables ou de l’exclusion sociale.»

Dans la majorité des cas, la maltraitance est commise par un proche de la personne âgée. «La maltraitance, c’est aussi de ne pas aider l’aîné. C’est une des problématiques importantes. Des fois, ça peut prendre la forme de ne pas appeler la personne alors qu’on a l’habitude de l’appeler», poursuit le travailleur de proximité.

Ce dernier invite les gens à signaler toute situation de maltraitance à la ligne Aide Abus Aînés au 1-888-489-2287.

Statistiques

Peu de statistiques sont disponibles pour dresser un portrait clair de la maltraitance chez les aînés, mais le bilan statistiques des 20 200 appels traités, du 1er octobre 2010 au 31 décembre 2016, sur la ligne Aide Abus Aînés donne quelques pistes aux autorités.

Pendant cette période, la maltraitance financière représentait 32,7 % des appels, 31,5 % des cas concernaient la maltraitance psychologique, 15,83 % la violation des droits de la personne et 13,2 % la maltraitance physique. Les autres types de maltraitance (organisationnelle, sexuelle, âgisme et non classifiée) représentaient 6,73 % des appels.

Pièce de théâtre

Le 15 juin, date officielle de la journée mondiale, François Paquette installera son kiosque de sensibilisation au Domaine du parc, à Cowansville. Il sera ensuite de passage le 19 juin, à l’UMF La Pommeraie et le 22 juin à la bibliothèque municipale de Cowansville. Le 20 juin, il sera présent au théâtre des Tournesols. La pièce de théâtre Réveille-toi Arthur y sera présentée à 13h30, au coût de 5 $. Cette oeuvre permet de faire de la prévention sur les abus faits aux aînés, explique-t-il.