Vélo de montagne à Sutton: une première année qui remplit ses promesses

Vélo de montagne à Sutton: une première année qui remplit ses promesses

Crédit photo : Denis Bouvier

LOISIRS. Les kilomètres de sentiers de vélo de montagne nouvellement aménagés à Sutton ont attiré leur lot d’adeptes, à la grande satisfaction de Serge Canuel.  

«C’est une réussite sur toute la ligne, lance-t-il, malgré un lent départ causé par l’abondance de pluie».

Des 25 km envisagés, seulement 16 ont été rendus accessibles lors de l’ouverture, à la mi-juin. Une situation attribuable aux caprices de Dame nature. «La saison d’hiver s’est poursuivie plus tard. Il nous a manqué un mois par rapport à l’année d’avant pour préparer les pistes», note Serge Canuel.

Avant que le rideau ne tombe sur cette première expérience, à l’Halloween, 23 km de sentiers pouvaient être parcourus.

178 passes de saison ont trouvé preneurs, l’objectif était de 175. L’achalandage se résume aussi par la vente de 2600 billets journaliers, alors qu’on souhaitait en vendre près de 3000.

Canuel se félicite d’avoir opté pour des pistes de niveau facile à intermédiaire. «La plupart des centres font l’inverse en débutant avec des sentiers difficiles. Pour nous, la réception a été bonne, c’est ce que ça prenait. Ça rejoint 80 % des gens.»

Il dit cependant avoir pris bonne note des commentaires soulignant de manière générale le faible degré de difficulté des pistes. «Je suis d’accord avec tout ça, sauf que, comme on dit, Rome ne s’est pas bâtie en une journée. Pour nous, il était important que la masse critique soit heureuse du travail que l’on fait et c’est ce qu’on a accompli jusqu’à maintenant.»

7 km de plus?

Le coefficient de difficulté devrait grimper de quelques échelons l’an prochain, avec l’ajout de pistes dans la partie haute de la montagne. Ce souhait passe avant tout par l’obtention d’une subvention. «On devrait avoir un 7 km de plus au réseau», affirme M. Canuel.

Des activités hivernales

L’organisme Plein air Sutton/MTB, que chapeaute M. Canuel et sa conjointe Chantal Guay, se prépare désormais à accueillir les disciples des sports d’hiver, ceux qui pratiquent le ski de fond (21 km), la raquette, ou qui enfourchent un Fat bike, un vélo muni de gros pneus.

Ce sport, jadis sous la responsabilité de Mont Sutton, est passé sous le giron de Plein air Sutton/MTB dans l’entre-saison. Une dizaine de vélos seront disponibles en location. Les sentiers, balisés par une dameuse, sont de calibre intermédiaire et s’étendront sur près de neuf kilomètres.